•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de centre multisports incluant une piscine dans le secteur Trois-Rivières-Ouest

Une piscine intérieure.

De nombreux Trifluviens réclament une meilleure offre de piscine sur le territoire.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un entrepreneur qui a présenté un projet de centre multisports avec piscine intérieure à la Ville de Trois-Rivières est toujours en attente de réponse. On parle avec la ville depuis plus d’un an, a expliqué le président d'Odacité Immobilier, Steve Richard, en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Le complexe proposé par Odacité Immobilier serait situé dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. On un terrain près du Récréofun qui s’y prêterait très bien, affirme M. Richard, qui est natif de Trois-Rivières.

Son projet comporte la construction d’un gymnase, de terrains de basketball et de pickleball. Il y aurait aussi une piscine intérieure récréative et non sportive, comme à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et au Cégep de Trois-Rivières.

On pense qu’on a le bon projet au bon emplacement, donc on aimerait beaucoup pouvoir donner cela aux citoyens du secteur et de la Ville.

Une citation de :Steve Richard, président d’Odacité Immobilier

Il ajoute que l'accès au site serait facile en auto autant qu’en transport actif indiquant que des gens pourraient venir à pied étant donné que le secteur est déjà desservi en trottoir et en transport public.

Pas de réponse de la Ville

L’entrepreneur a présenté le projet aux fonctionnaires, mais aussi aux élus. Considérant que plusieurs voix s’élèvent pour avoir une autre piscine sur le territoire, Steve Richard se demande pourquoi la Ville n’a toujours pas donné suite à sa proposition.

Ce que je trouve déplorable un petit peu dans ce projet-là, c’est que oui, on a eu l'écoute dès le départ de la Ville, on a même présenté le projet au conseil municipal, [mais] on n’a toujours pas de retour, dit-il.

M. Richard sait que la Ville s’apprête à tenir des consultations publiques au sujet de l’offre de piscines et comprend qu’il y a des implications financières à ce projet. Il affirme avoir présenté des pistes pour que le financement ne repose pas seulement sur les épaules de la Ville et de ses contribuables.

Plus on retarde le projet, plus il va coûter cher et on sent que le besoin est là, donc on aimerait beaucoup travailler cela dans les prochaines années.

Une citation de :Steve Richard, président d’Odacité Immobilier

C’est clair que le besoin est là, présentement on tourne un petit peu en rond, malheureusement, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !