•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pornographie juvénile : 9 ans de prison pour l’ex-entraîneur Shawn Nickerson

Portrait de Shawn Nickerson.

Shawn Curtis Nickerson, 32 ans, a reconnu sa culpabilité à 32 accusations en matière de pornographie juvénile.

Photo : Facebook/Shawn Nickerson

Radio-Canada

Shawn Nickerson, qui était entraîneur de basketball à Riverview au Nouveau-Brunswick, a été condamné vendredi à 9 ans de prison pour des crimes à caractère sexuel à l’encontre de personnes mineures.

La Couronne recommandait cette peine pour Nickerson, qui a filmé des jeunes à leur insu dans les salles de bain et les vestiaires, pour ensuite partager ces images en ligne.

Shawn Nickerson a reconnu en février dernier sa culpabilité à 32 accusations en matière de possession et de distribution de matériel pornographique juvénile et à une accusation de contact sexuel sur une personne mineure. Son procès s’est déroulé au palais de justice de Moncton.

Selon un exposé commun des faits, lu en cour vendredi, il a utilisé trois caméras cachées pour enregistrer ses victimes tandis qu'il était entraîneur de basketball.

Shawn Nickerson a été arrêté le 25 octobre 2020 dans le cadre d’une enquête concernant des images de natures sexuelles affichées en ligne. À ce moment, un seul chef d’accusation de production de matériel pornographique juvénile pesait contre lui.

Au fil des mois, l’enquête a permis aux policiers d’établir l'identité de 21 victimes, alors que celle de 11 autres victimes n'a pu être déterminée.

La cour interdit de publier toute information qui permettrait d'identifier ces personnes.

Lors d’une comparution en cour, en janvier, le total des accusations portées contre lui s'élevait à plus de 60. Il s’agissait d’accusations de fabrication, de possession et de distribution de matériel pornographique juvénile, de voyeurisme et d’agression sexuelle.

Dans une déclaration, Nickerson s'est dit réellement désolé. Il était détenu depuis son arrestation.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.