•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trois candidats à la mairie de Shippagan plaident pour un nouveau pont

Le pont Lamèque-Shippagan

Le pont Lamèque-Shippagan

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada

En campagne électorale, les trois candidats à la mairie de Shippagan affirment que la construction d'un nouveau pont Lamèque-Shippagan est urgente.

Samedi dernier encore, le pont à été fermé à la circulation pendant un certain temps puisqu'une camionnettea percuté de plein fouet le tablier de ce vieux pont levant qui n'était pas abaissé.

Entre-temps, le ministère des Transports et de l'Infrastructure peine à fournir des explications.

Dans la communauté, certains pensent que le mal fonctionnement de cette infrastructure a causé un accident.

Les trois aspirants maires à Shippagan sont au même diapason.

Kassim Doumbia

Kassim Doumbia

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Je vous dis que le statu quo n’est pas acceptable, insiste Kassim Doumbia.[...] On voit qu’il y a un problème récurrent.

Monsieur Doumbia, qui était maire adjoint, tente aujourd'hui de gravir l'échelon supérieur.

Jean-Gérard Chiasson, candidat défait aux dernières élections provinciales, monte cette fois-ci dans l'arène municipale.

Jean-Gérard Chiasson

Jean-Gérard Chiasson

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Ce n’est définitivement pas acceptable, tranche-t-il, en parlant du pont.

Nathalie Blaquière a posé ses valises dans sa ville d'origine après avoir beaucoup voyagé. Elle tente de succéder à Anita Savoie-Robichaud à la mairie de Shippagan.

Nathalie Blaquière

Nathalie Blaquière

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

En parlant de l'état du pont, elle soulève une hypothèse qui circule beaucoup dans la région.

Si on était dans le sud de la province, ça ne passerait jamais, affirme-t-elle.

La sécurité et l'économie

Ils considèrent tous qu’un nouveau pont est essentiel pour l’économie et la sécurité de la communauté.

Mais, malgré la grogne, le dossier stagne depuis plusieurs années. Ainsi, comment une nouvelle personne à la mairie pourrait-elle faire bouger les choses?

Je ne vous cacherai pas qu’on a un drôle de gouvernement, dit-Jean-Gérard Chiasson. Si c’est une idée arrêtée on dirait que tu ne peux plus les faire bouger. Mais va falloir trouver une façon. [...] Il faut être plus agressifs.

Nathalie Blaquière croit que parfois, pour faire avancer des choses, il faut parler plus fort.

Les personnes qui ne comprennent pas, quand on se fait pas entendre, quand il n’y a pas d’oreille, et bien, il faut trouver des moyens de se faire entendre. [...] Si les discussions ne servent à rien, il faut monter le ton

Kassim Doumbia était le conseiller qui représentait la municipalité au sein du comité du pont.

Je te dirais que dans nos dernières communications, on était rendu là, à hausser le ton, indique-t-il. Parce qu’on a pas de réponse du ministère. [...] Je pense qu’on n'est plus aux heures des études. Les études je pense qu’on les a faites.

Convaincre Fredericton

Même avec un ton plus ferme, convaincre Fredericton ne semble pas être une mince affaire.

Une enseigne le long de la route indiquant les travaux.

Les travaux perturbent régulièrement la circulation sur le pont.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Je pense qu’on peut travailler à trouver des alliés, qui vont comprendre l’enjeu réel, avance Nathalie Blaquière. Il faut avoir quelqu’un de la province qui va aller frapper à Ottawa. Parce qu'Ottawa est là, ils pourraient, on nous dit qu’ils pourraient nous donner de l’argent.

Diplomate de nature, Kassim Doumbia parle de tenter de rétablir les ponts entre la ministre, le ministère et la communauté.

Quant à Jean-Gérard Chiasson, il doute que la communauté puisse parvenir à convaincre le premier ministre Higgs.

J'ai peur qu’on doive attendre un nouveau gouvernement pour trouver une solution, dit-il. Il ne faut pas attendre ça; il faut travailler. Mais, j’ai peur qu’on en arrive à ça.

Les aspirants au poste de maire se montrent tous combatifs. Particulièrement quand il est question du pont Lamèque-Shippagan.

- Avec les informations d'Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !