•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant Cartier/Saint-Malo de Sherbrooke a trouvé un acheteur

Carton « vendu » installé sur une affiche de courtier immobilier

Le restaurant avait fermé ses portes en août 2016.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Radio-Canada

La propriétaire du bâtiment qui abrite l'ancien restaurant Cartier/Saint-Malo, situé sur le boulevard Jacques-Cartier Sud, à Sherbrooke, est sur le point de concrétiser la vente de l'établissement.

Ce n'est pas officiellement, officiellement vendu, mais il y a une promesse d'achat avec un dépôt de fait, souligne Denise Saint-Pierre. On leur a juste laissé un peu de temps pour que tout se concrétise.

Denise Saint-Pierre n'a pas voulu s'avancer sur la nouvelle vocation du bâtiment, mais elle souligne que ce sont de jeunes entrepreneurs derrière la transaction, et que le projet doit inclure des aspects de restauration, de boutique, peut-être des bureaux. Les terrasses, ajoute-t-elle, vont certainement rester.

L'ancienne propriétaire se réjouit de cette vente, même si le fait de tourner la page lui a fait un petit pincement au cœur.

J'avais pensé faire quelque chose comme cela, et quand ces gens-là sont arrivés avec ces idées-là, j'ai dit : "Oui! Allez-y! Il faut le faire, je suis sûre que c'est viable!"

J'avoue que j'ai eu une petite vague à l'âme quand j'ai signé la promesse de vente. Mais j'étais très heureuse aussi parce que je voulais que le Cartier continue.

Une citation de :Denise Saint-Pierre, ancienne propriétaire

Elle soutient avoir reçu quelques offres au cours des dernières années, et en avoir même refusées, car certains impliquaient la démolition du bâtiment.

C'était mon grand souhait que quelqu'un l'achète, et conserve la bâtisse. Les choses se sont enlignées pour que ça arrive.

Le restaurant avait fermé ses portes en 2016, en raison de difficultés financières. Il employait alors une quarantaine de personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !