•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mesures spéciales prolongées pour Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais

Une carte indiquant expliquant quelles parties de l'Outaouais sont en zone rouge et lesquelles sont mises sur pause.

Le premier ministre du Québec a annoncé que la Ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais seront mises sur pause une semaine de plus.

Photo : Radio-Canada / Yosri Mimouna

Radio-Canada

Deux jours après avoir annoncé de nouvelles restrictions en zone rouge, le gouvernement du Québec a également décidé de prolonger pour une semaine les mesures spéciales d’urgence, en vigueur depuis le 1er avril, à Gatineau et dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

Prévues initialement jusqu’au 12 avril, ces mesures spéciales, qui touchent Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais, tout comme Québec et Lévis, resteront en vigueur jusqu’au dimanche 18 avril inclus.

Comme vous le voyez, nous sommes dans une troisième vague. [...] Je comprends les Québécois qui disent que ça fait beaucoup de changements annoncés depuis un an. Mais la situation change, a lancé le premier ministre François Legault, lors d'un point de presse en fin de journée, jeudi. On l'a vu hier, il y a une forte augmentation du nombre de cas. Il faut regarder où se trouvent ces augmentations. Ce sont toujours les mêmes régions qui nous inquiètent : la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et l'Outaouais. Malgré les mesures annoncées la semaine dernière, la situation reste difficile. Et malheureusement, je vous annonce que nous allons y prolonger les mesures une semaine de plus, jusqu'au dimanche 18 avril inclus.

Dans ces quatre secteurs, le couvre-feu y reste donc imposé de 20 h à 5 h pour une semaine de plus, les écoles primaires et secondaires sont fermées, tout comme les cinémas, les salles de spectacles et les musées, ainsi que les commerces jugés non essentiels.

Ce n'est pas notre premier choix [de fermer les écoles], mais la situation est grave dans ces endroits-là.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Les restaurants doivent, pour leur part, se limiter à la livraison et à la vente à emporter et les commerces qui restent ouverts ne peuvent vendre que des produits essentiels.

La limite dans les lieux de culte est également réduite à 25 personnes et les activités extérieures de sport ou de loisirs ne sont permises uniquement qu’avec les personnes résidant à la même adresse ou par groupe de huit personnes avec distanciation.

La croissance des nouveaux cas dans la région ces derniers jours a convaincu le gouvernement de maintenir ces mesures spéciales pour Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais, alors que le reste de l’Outaouais se trouve en zone rouge, avec des règles un peu moins strictes, comme le couvre-feu à 21 h 30, notamment.

Les prochaines semaines vont être critiques.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Je comprends que tout le monde est tanné, mais on a fait une bonne partie du chemin et il nous reste une partie à faire, a ajouté M. Legault, dressant un bilan positif de la campagne de vaccination en cours et invitant la population qui le souhaite à se faire vacciner.

Pour le premier ministre, le vaccin constitue le passeport vers la liberté.

Les professionnels réclament des vaccins

La présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais (SEO), Suzanne Tremblay, accueille avec soulagement la prolongation de la fermeture des écoles pour une semaine supplémentaire à Gatineau et dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

Le virus, il est bel et bien présent et il se propage dans les établissements scolaires, a-t-elle fait valoir en entrevue. Ça va être bien accueilli du côté des enseignants et des enseignantes de savoir qu'on est prudent et qu'on maintient les écoles fermées pour leur santé et leur sécurité, mais aussi pour celles des élèves.

Mme Tremblay a toutefois souligné l'importance d'ajouter les enseignants à la liste des personnes à vacciner en priorité. Elle a rappelé que les enseignants de la région de Montréal ont tout récemment reçu l'autorisation de se faire vacciner. À son avis, il devrait en être de même partout.

La directrice générale du Centre de la petite enfance (CPE) Coop Libelle, Manon St-Denis, a elle aussi demandé à ce que les éducatrices soient vaccinées en priorité.

Mme St-Denis a fait valoir que, si les enfants ont été relativement épargnés lors des premières vagues, l'arrivée des nouveaux variants vient changer la donne. On n'est pas à l'abri d'une éclosion, a-t-elle confié, avant d'ajouter que toutes les mesures sanitaires étaient bien respectées d'un bout à l'autre de la province dans les CPE.

C’est sûr qu’on aimerait que tous les CPE du Québec [...] soient priorisés dans ce sens-là.

Une citation de :Manon St-Denis, directrice générale du CPE Coop Libelle

Pour Dominique Brisebois, copropriétaire d'Atmosp'hair coiffure, à Gatineau, cette nouvelle fermeture est un véritable casse-tête. Elle ressent une certaine frustration devant les mesures qui ne cessent de changer.

Même son de cloche du côté du Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale (RGA).

Il y a une grande fatigue en ce moment auprès des entrepreneurs, surtout parce qu’ils défraient les coûts de ceux qui n’y croient pas, de ceux qui ne font pas attention, a souligné la directrice générale de l'organisme, Lise Sarazin. C’est triste parce qu’ils ont accumulé des dettes.

Limiter les déplacements

Un peu plus tôt dans la journée, le ministère de la Sécurité publique a également indiqué, par voie de communiqué, qu'à compter de jeudi, il est interdit à une personne dont la résidence principale se situe dans les régions de paliers d'alerte rouge et orange de se trouver dans une zone jaune ou verte, sauf à de rares exceptions, comme pour des déplacements à des fins humanitaires.

Actuellement, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James se trouvent en zone verte, et la Côte-Nord, le Nord-du-Québec et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine sont en zone jaune.

Les contrevenants pourraient recevoir des amendes variant de 1000 $ à 6000 $.

Avec les informations de Camille Boutin, Mama Afou et Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !