•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'anciens maires du Nord réclament que l'EMNO devienne une université indépendante

Le campus de Sudbury de l'École de médecine du Nord de l'Ontario.

L'École de médecine du Nord de l'Ontario a un campus à l'Université Laurentienne, à Sudbury, ainsi qu'à l'Université Lakehead, à Thunder Bay.

Photo : CBC / Jenifer Norwell

Radio-Canada

D’anciens maires du Nord de l’Ontario et l’Accueil francophone de Thunder Bay demandent à la province de donner le statut d’université à l'École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO).

Ils s’inquiètent que le processus de restructuration de l’Université Laurentienne affecte les programmes de l’EMNO.

L’École de médecine est indépendante financièrement, mais dépend de la Laurentienne et de l’Université Lakehead pour délivrer ses diplômes.

Les ex-maires de Sudbury, Jim Gordon, et de Thunder Bay, Ken Boshcoff, ainsi que la directrice générale de l'Accueil francophone de Thunder Bay, Angèle Brunelle, ont cosigné une lettre à l’intention du gouvernement ontarien.

Aucun d'entre nous n'aurait prédit cette situation lors de la création de l'EMNO il y a 16 ans, mais nous ne pouvons pas rester les bras croisés en regardant une stratégie essentielle en matière de soins de santé dérailler parce qu'elle n'est pas véritablement autonome, écrivent-ils.

Un panneau et des fleurs devant un bâtiment.

Un des pavillons de l'École de médecine du Nord de l'Ontario sur le campus de l'Université Lakehead à Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Nous demandons au gouvernement d'intervenir et d'accorder à l'EMNO le statut d'université afin qu'elle puisse s'épanouir dans son mandat de responsabilité sociale et s'attaquer aux graves disparités en matière de santé dans le Nord.

Une citation de :Extrait de la lettre de Ken Boshcoff, Jim Gordon et Angèle Brunelle

L’Université Laurentienne est aussi responsable de l'investissement des fonds de dotation et de bourses de l’institution, qui s’élèvent à 14 millions de dollars.

Quand quelqu'un donne des bourses, c'est tout attaché à l'Université Laurentienne. L'École de médecine doit être autosuffisante et délivrer ses propres diplômes, je veux garantir que l'on ait des médecins francophones qui sortent de l'école de médecine pour le Nord, a déclaré Angèle Brunelle en entrevue à l’émission Matin du Nord.

En février, l’EMNO a tenté de rassurer la communauté en rappelant qu’elle gérait de façon indépendante la majorité de ses finances.

L’EMNO affirme ne pas être en mesure de faire des commentaires à ce propos puisque l'Université Laurentienne fait l'objet d'une procédure supervisée par les tribunaux.

Dans des documents déposés à la cour supérieure, l’Université Laurentienne indique que son processus de restructuration n'aura pas de répercussions sur l’EMNO et ses étudiants.

L’Université Laurentienne est en processus de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies jusqu’au 30 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !