•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

25 millions pour la revitalisation du bâtiment de La Baie au centre-ville de Winnipeg

Vue arienne du magasin de La Baie d’Hudson au centre-ville de Winnipeg.

La Ville de Winnipeg veut réaménager le bâtiment récemment fermé de La Baie d’Hudson.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons radio-canada

Radio-Canada

Le ministre des Finances du Manitoba, Scott Fielding, a promis un investissement de 25 millions de dollars pour l’immeuble de La Baie d’Hudson, au coin de l’avenue Portage et du boulevard Memorial, lors de la présentation du budget provincial de 2021-2022 mercredi. 

Depuis l’annonce de la fermeture du magasin emblématique l’automne dernier, l’incertitude plane quant à l’avenir du bâtiment historique de 1926, qui compte six étages.

Les experts accueillent l’annonce de Scott Fielding avec enthousiasme. Jino Distasio, professeur de géographie à l’Université de Winnipeg, espère que cette annonce pourra générer une discussion plus large sur les possibles vocations de ces centaines de milliers de pieds carrés et sur le développement du centre-ville après la pandémie.

Selon M. Distasio, il est peu probable de voir un seul locataire occuper les lieux, en raison de l’imposante superficie de 655 755 pieds carrés.

En ce qui concerne l’aménagement et l’utilisation de l’espace, les possibilités sont infinies, ajoute-t-il, et ce serait bien d’y voir cohabiter des usages multiples.

Ce serait formidable que l’aspect historique du bâtiment soit valorisé d’une nouvelle manière, peut-être dans l’optique de la réconciliation, estime-t-il.

Le professeur associé au Département d’études autochtones de l’Université du Manitoba, Niigaan Sinclair, abonde dans le même sens. Selon lui, le passé colonial de la Compagnie de la Baie d’Hudson ne peut être ignoré. Il espère que le nouvel espace en sera un de réconciliation.

Nous devons en faire un lieu dynamique, un lieu de partage, un lieu de collaboration, pour guérir de ce siècle et demi où un seul a pu profiter de tous les bénéfices, fait-il remarquer.

Bien qu’il se réjouisse de l’investissement du gouvernement provincial, M. Sinclair souligne que le projet requiert encore plus d’argent en raison de la grande détérioration du bâtiment.

Une évaluation de 2019 affirmait d’ailleurs qu’il faudrait 111 millions de dollars de rénovations pour que l’édifice soit conforme au Code du bâtiment.

M. Sinclair et le ministre Scott Fielding invitent les autres ordres de gouvernement à apporter leur contribution à la revitalisation de l’édifice.

Pas d’investissement municipal pour le moment

Si le maire de Winnipeg, Brian Bowman, a accueilli favorablement l’engagement de la province à l’occasion d’une conférence de presse mercredi, il affirme qu’il n’est pas encore temps d’annoncer un investissement municipal.

La Ville a formé un comité pour réfléchir à des options pour l’ancien magasin, et le maire dit vouloir d’abord entendre les recommandations du comité, qui est en dialogue avec La Baie, le propriétaire actuel du bâtiment.

M. Bowman assure qu’un rapport sera produit bientôt et qu’ensuite une décision sera prise quant à la contribution financière de la Ville.

De son côté, la directrice générale de Downtown Winnipeg BIZ, Kate Fenske, estime que l’annonce de la province peut aider d’éventuels promoteurs à mieux savoir quelles sont les dispositions pour la revitalisation.

Mme Fenske croit qu’il faut que l’espace soit multifonctionnel, qu’il ait par exemple à la fois une vocation sociale, résidentielle, commerciale ou éducative, afin de contribuer au dynamisme du centre-ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !