•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Audrey Leduc participera à ses premiers Championnats du monde d'athlétisme en Pologne

La Gatinoise fera partie de l'équipe du relais 4 x 100 m lors de la compétition, en mai.

Une coureuse s'élance lors d'une épreuve.

Audrey Leduc, lors d'une compétition avec le Rouge et Or.

Photo : Gracieuseté de OLH photographie

La sprinteuse de Gatineau Audrey Leduc aura la chance de participer à ses premiers Championnats du monde, dès le 1er mai, en Pologne. La jeune femme de 22 ans a été sélectionnée par Athlétisme Canada avec six autres coureuses pour l’équipe du relais 4 x 100 m. 

Je trouve ça exceptionnel! J’étais folle de joie quand j’ai eu la nouvelle. Surtout que j’ai jamais participé à mes championnats du monde, ce sera ma 2e expérience sur l’équipe canadienne. Ça sera très spécial de vivre cette expérience-là, surtout en temps de pandémie, mentionne Leduc, qui est membre de l’équipe d’athlétisme du Rouge et Or de l’Université Laval. 

La coureuse avait une première chance d’enfiler le maillot canadien lors du Championnat de l’Association athlétique des Caraïbes, de l’Amérique du Nord et de l’Amérique centrale (NACAC) en 2019. Elle compte bien profiter de cette nouvelle occasion pour consolider sa place dans le programme national. 

Huit femmes athlètes participent à une course de 100 mètres.

Audrey Leduc (#57), lors d'une course du Championnat NACAC, à Querétaro, au Mexique

Photo : Gracieuseté / Athletics NACAC

Je ne suis pas stressée parce que Tokyo n’était pas mon objectif. Je reste relaxe. Je me dis que j’ai une occasion en or d’y participer, mais si ça n’arrive pas, ce n’est pas grave. 

Une citation de :Audrey Leduc, sprinteuse

Mon objectif sera de faire partie de l’équipe. Je veux avoir ma position pour courir lors des Championnats du monde et ensuite les Olympiques. Mais, une étape à la fois, je veux d’abord courir aux mondiaux, précise l’athlète, qui visait d’abord une participation aux Jeux olympiques de 2024. 

Un entraînement adéquat malgré la pandémie

Leduc peut se compter chanceuse. Pendant que certaines de ses coéquipières ont peiné à s’entraîner adéquatement dans les derniers mois, comme Farah Jacques, elle a poursuivi ses activités presque normalement à Québec. 

J’avais accès à une piste intérieure et à la salle de musculation. J’ai eu une dérogation parce que je m'entrainais en vue des Olympiques. J’ai pu continuer de faire de la vitesse et tout mon programme d’entraînement. Logiquement, je suis en forme, explique la coureuse qui a quand même hâte de voir le niveau des autres athlètes canadiens lors d’un camp en Louisiane à partir du 17 avril.

Quatre jeunes femmes posent avec un drapeau du Canada après une course

Audrey Leduc (2e à partir de la gauche), en compagnie de ses coéquipières d'Équipe Canada

Photo : Facebook / Audrey Leduc

Je n'ai pas eu de partenaire d’entraînement ni de compétition, donc ce n’est pas exactement le même niveau que les autres années, mais je suis en forme dans les circonstances. 

La Gatinoise croit d’ailleurs que ce camp d’entraînement sera d’une importance capitale pour gagner sa place au sein de l’équipe des Championnats du monde. Ça va se jouer sur le terrain en Louisiane. Il faut que mes échanges soient sur la coche, que je sois sur la marque et que je fasse tout ce qu’ils vont me demander. Je dois être capable de le faire, raconte Leduc. 

Ça va aussi être une question de technique et de chimie avec les filles, ajoute Leduc, qui rappelle que le relais est un sport d’équipe, malgré l’individualité de la course. 

Athlétisme Canada enverra 24 athlètes en Pologne, 10 hommes et 14 femmes, dont 6 Québécoises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !