•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de la peintre québécoise Kittie Bruneau à 91 ans

Une œuvre colorée où l'on voit des silhouettes d'oiseaux en vol qui se croisent et se superposent.

« Mouettes d'automne », de Kittie Bruneau / © Succession Kittie Bruneau

Photo : BANQ

Radio-Canada

La peintre et graveuse québécoise Kittie Bruneau, artiste nomade, mais toujours très attachée au Québec et à la Gaspésie, notamment, est décédée à l’âge de 91 ans à Calgary.

Née à Montréal en 1929, elle a étudié à l’École des beaux-arts de la ville, puis à la Montreal School of Arts, avant de quitter la métropole pour Paris afin de s’adonner quelques années à une autre passion artistique : la danse.

Se remettant ensuite à la peinture, elle rentre au pays dans les années 1960. Elle tombe amoureuse de la Gaspésie. Elle y vivra longtemps, notamment sur l’île Bonaventure, en face de Percé, où elle avait un atelier et une maison. Les oiseaux de l’île constitueront une importante source d’inspiration pour son œuvre.

Ses peintures aux couleurs éclatantes et à l’imagination débridée ont été qualifiées d’inclassables.

Nomade à ses heures et indépendante de tout mouvement artistique, on retiendra d’elle cette fibre expressionniste libre de s’exprimer autant dans ses idées que dans ses couleurs, a déclaré Jean-Claude Bergeron, de la galerie d’art qui porte son nom, à Ottawa, qui a présenté plusieurs expositions de ses œuvres.

Les hommages ont afflué sur les réseaux sociaux après l’annonce de son décès, mercredi, de la part de proches ou de personnes passionnées d’art qui ont partagé de nombreuses images de ses œuvres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !