•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un extrémiste religieux de Sudbury emprisonné pour avoir incité à la haine des homosexuels

David Popescu regarde la caméra.

L'aspirant politicien, David Popescu a appelé à l'exécution de l'ancienne première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne en 2018. (Archives)

Photo : Markus Schwabe / CBC

Radio-Canada

David Popescu, un ancien candidat aux élections fédérales et municipales à Sudbury, est condamné à 30 jours de prison et deux ans de probation pour avoir appelé à l'exécution de l'ancienne première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne en raison de son homosexualité.

L’extrémiste religieux de 73 ans avait distribué pendant les élections provinciales de 2018 des DVD appelant à la mort de la première ministre de l'époque.

En septembre, la juge Heather Mendes avait déclaré M. Popescu coupable d’avoir fomenté volontairement la haine envers les personnes homosexuelles.

Sa représentation appelait spécifiquement à la violence et à la provocation des gens pour mettre à mort l'ancienne première ministre de l'Ontario. Ainsi, la liberté d'expression de M. Popescu n'est pas protégée lorsqu'elle fait la promotion de la violence et invite les gens à agir de façon violente, avait conclu la juge Mendes.

Selon les documents de la cour, David Popescu avait déclaré qu'il était convaincu qu'il parlait et communiquait au public la parole de Dieu sur les homosexuels et que Dieu les condamnait à être mis à mort.

Accusations similaires

David Popescu avait déjà été condamné en 2009 à une période de probation et à une peine avec sursis pour avoir appelé à l'exécution des homosexuels. Il a également comparu devant un tribunal en 2015 pour une accusation similaire, mais celle-ci a été retirée.

L’homme avait aussi été reconnu coupable de voie de fait pour avoir agressé sa mère en 2003.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !