•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination sans rendez-vous offerte à Rivière-du-Loup et Rimouski

Une seringue dans une fiole.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent assure que le vaccin d'AstraZeneca est sans danger pour les personnes de 55 ans et plus (archives).

Photo : Reuters / YVES HERMAN

Deux cliniques de vaccination sans rendez-vous contre la COVID-19 seront ouvertes de vendredi à dimanche, à Rivière-du-Loup et Rimouski, alors que la région est en bonne voie de rattraper son retard avec le reste de la province, selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Dès vendredi, 4500 doses d'AstraZeneca seront disponibles dans deux cliniques de vaccination sans rendez-vous, à Rivière-du-Loup et à Rimouski, pour les personnes de plus de 55 ans.

Sites de vaccination sans rendez-vous :

  • Rivière-du-Loup : 280 boulevard de l'hôtel de ville ;
  • Rimouski : 234 rue Léonidas Sud

Ces cliniques seront ouvertes vendredi, samedi et dimanche, de 8 h à 20 h. Des coupons seront remis à la clientèle dès 6 h le matin pour éviter de longues files d'attente.

Et à compter de lundi prochain, le vaccin d'AstraZeneca sera également disponible sur tout le territoire bas-laurentien.

Deux personnes attendent devant l'entrée de la clinique de vaccination contre la COVID-19 de Rimouski, le 26 mars 2021.

De vendredi à dimanche, des coupons seront remis aux personnes de Rimouski et Rivière-du-Loup qui souhaitent être vaccinées sans rendez-vous (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

En réponse à la polémique en lien avec le vaccin d'AstraZeneca, la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo a tenu à se faire rassurante.

Je vous assure que la communauté internationale, de même que les experts canadiens, ont donné le feu vert à l'administration du vaccin AstraZeneca, qui est sécuritaire pour les personnes de 55 ans et plus, peu importe leur condition, a-t-elle rappelé.

Nous avons déjà administré plus de 2000 vaccins AstraZeneca dans la région, aux personnes en soutien à domicile, à des travailleurs de la santé, dans des ressources intermédiaires. Pour certains, ils ont été administrés il y a plusieurs semaines, et aucune complication n'a été notée, et il en est de même à l'échelle nationale, a affirmé Mme Malo.

Elle a également assuré que les différents vaccins actuellement disponibles sont efficaces contre les variants de la COVID-19 qui circulent dans la région.

Le Bas-Saint-Laurent tente de rattraper son retard

Près de 17 % de la population du Bas-Saint-Laurent a maintenant reçu une première dose d'un vaccin contre la COVID-19. Parmi les personnes de 85 ans et plus, ce pourcentage est de plus de 80 %.

Mme Malo ajoute que la vaccination s'accélère au Bas-Saint-Laurent. Elle estime que la région aura rattrapé la moyenne provinciale, qui est actuellement de 19 % de la population vaccinée, d'ici une dizaine de jours.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a reçu plus de 17 185 doses de vaccin pour la semaine en cours seulement, selon la directrice régionale de la vaccination contre la COVID-19, Murielle Therrien.

De plus, les gens de 60 ans et plus peuvent maintenant prendre rendez-vous dans la région pour recevoir une première dose. De nouvelles plages horaires seront d'ailleurs ajoutées dès midi jeudi sur la plateforme Clic santé.

Le 24 juin : un objectif réaliste

L'objectif du gouvernement Legault de donner une première dose à 75 % des Québécois d'ici la Fête nationale est toujours réaliste, selon Mme Malo.

Elle indique d'ailleurs que la vaccination pourra également se faire dans les pharmacies intéressées de la région dès le début de la semaine prochaine, toujours en prenant rendez-vous sur la plateforme Clic santé.

Enfin, l'administration des deuxièmes doses doit débuter dans les prochaines semaines au Bas-Saint-Laurent, selon Mme Malo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !