•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les coupons pour le vaccin d'AstraZeneca ont rapidement trouvé preneurs jeudi en Outaouais

Une file de personnes en attente à l'extérieur.

Le vaccin AstraZeneca est offert jeudi aux personnes de 55 à 79 ans en centre de vaccination sans rendez-vous au Palais des Congrès de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Près de 500 résidents de l’Outaouais ont fait la file tôt jeudi matin dans l’espoir de recevoir le vaccin d’AstraZeneca offert par la province aux résidents de 55 à 79 ans. La santé publique de l'Outaouais précise que tous les résidents nés en 1966 ou avant peuvent recevoir ce vaccin.

Ces vaccins, disponibles sans rendez-vous en Outaouais uniquement au Palais des congrès jeudi, ont été distribués dans le cadre d’une opération provinciale visant à agrandir la portée de son programme de vaccination.

Cinq cents coupons de confirmation de rendez-vous ont été remis à ceux qui se sont présentés sur place dans le but d'éviter les rassemblements. Presque tous les coupons ont rapidement trouvé preneur.

Un homme tient un coupon en main, derrière lui des dizaines de personnes.

Marc Cadot a reçu son coupon qui lui assure un rendez-vous précis jeudi pour recevoir son vaccin d'AstraZeneca.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Mercredi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a annoncé que plus de 700 000 doses de ce vaccin sont disponibles et acheminées aux quatre coins de la province.

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais, la région a reçu plus de 9000 doses de ce vaccin.

Par mesure de précaution, ce vaccin n’est offert qu’aux personnes de 55 à 79 ans. Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) recommande d'arrêter d'inoculer le vaccin d'AstraZeneca aux personnes de moins de 55 ans, pour des raisons de sécurité.

Malgré le fait que ce vaccin soit sécuritaire, certaines personnes sont réticentes à le recevoir, a dit le ministre Dubé en point de presse mercredi.

Christian Dubé s'adresse aux journalistes.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, assure qu'en dépit de certains problèmes, dont des milliers de rendez-vous toujours inutilisés, la campagne de vaccination se déroule bien au Québec.

Photo : Ivanoh Demers

Vous avez le choix de vous faire vacciner au début d’avril ou peut-être en juin. Moi, je pense qu'avec la pandémie qu’on vit et la situation qu’on a vécue à Québec, en Outaouais et dans Chaudière-Appalaches dans les dernières semaines, moi, je ne prendrais pas de chance.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Réitérons que le Québec a toujours accordé une importance capitale à la sécurité des vaccins et à la santé de la population qui les reçoit, écrit le ministère de la Santé du Québec par voie de communiqué. 

Le Québec dispose d’un système de surveillance de la sécurité vaccinale très performant et d’une excellente expertise en la matière. Bien que l’administration du vaccin d’AstraZeneca aux personnes âgées de moins de 55 ans soit temporairement suspendue en attendant que les évaluations des experts soient terminées, les bénéfices du vaccin sont toujours considérés beaucoup plus grands que les risques, est-il écrit.

Assez de doses pour tout le monde?

Avant le début de la vaccination au Palais des congrès jeudi, plusieurs dizaines de personnes étaient déjà sur place, formant une longue file dans le stationnement.

Je suis arrivée ici vers 6 h 45. On veut se protéger, le virus est mortel. La mauvaise presse, ça ne m'énerve pas, j’ai confiance, dit Anne Chartier. Mourir de ça ou mourir d’une autre affaire, au moins je vais être un peu plus protégée.

Une longue file d'attente dans un stationnement un matin de printemps.

Des dizaines de personnes font la file avant l'ouverture du centre de vaccination au Palais des congrès de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Je suis très contente, je pense que je vais avoir la chance d’être vaccinée, je suis très heureuse, soutient Josée Bourdage alors qu’il était difficile de dire si tous les résidents présents pourront recevoir un vaccin jeudi.

J’ai bien hâte de voir comment ça va se passer, on est dus, soutient Jean Béliveau. Le vaccin ne m’inquiète pas, on est beaucoup de gens ici et ça se passe bien à d'autres endroits dans le monde aussi [avec le vaccin d’AstraZeneca]. C’est très contagieux, je veux continuer mon parcours de travail en dentisterie et de bien-être.

Je viens me protéger. Je pense que c’est la solution pour enrayer la pandémie, si tout le monde donne du sien, ça risque d’être assez magique tantôt, croit Julie Charette.

C’est plate qu’on ait des jours un peu plus sombres, mais il faut s'encourager et dire qu'il faut contribuer pour essayer de s’en sortir. Ce n’est pas une situation qui est bien positive pour personne, alors on peut s’aider chacun.

Surpris par l'intérêt de la population

En avant-midi jeudi, le CISSS de l’Outaouais a réussi à disperser la foule présente au Palais des congrès.

Lors des opérations de vaccination habituelles, les autorités de la santé publique ont élaboré des systèmes pour éviter les longues files d’attente et prévenir les regroupements.

Les équipes ont été en mesure de remettre des coupons de confirmation de rendez-vous à tous ceux qui s’étaient présentés avant l’ouverture du lieu de vaccination. Le coupon assure une plage de vaccination précise et on demande au détenteur de s’y présenter seulement cinq minutes avant son rendez-vous.

Selon nos informations, 500 coupons seront à nouveau disponibles vendredi matin.

Une femme remet un morceau de papier à un résident en fête de file.

Une employée du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais remet des coupons de confirmation de rendez-vous aux résidents qui font la file.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

C’était un engouement qui était dur à prévoir de notre côté. Les gens se sont présentés très très tôt ce matin, soutient Marie-Pier Després, porte-parole du CISSS de l’Outaouais à Radio-Canada.

Le CISSS assure que la situation sera rectifiée pour les prochains jours de vaccination et demande aux résidents d'être patients.

Pour les prochains jours, on demande aux gens de se présenter à 7 h et pas avant. Il va y avoir le système par voiture, on reste dans notre véhicule pour être capable de recevoir le coupon.

Une citation de :Marie-Pier Després, porte-parole du CISSS de l’Outaouais

Le vaccin d'AstraZeneca sera envoyé à d'autres lieux de vaccination au courant des prochains jours. Le CISSS précise aussi que la prise de rendez-vous pour recevoir ce vaccin devrait être possible en début de semaine prochaine sur Clic-Santé.

Avec des informations de Jérémie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !