•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Usine-école de microbrasserie Siboire s’apprête à ouvrir à l’Université de Sherbrooke

Une bière dans un verre et une canette de la microbrasserie Siboire.

Une bière brassée à la microbrasserie Siboire de Sherbrooke. (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Les étudiants de l’Université de Sherbrooke pourront bientôt apprendre à gérer une microbrasserie et à produire de la bière grâce à l’Usine-école Siboire, qui doit ouvrir « au cours des prochains mois », selon l’Université.

La microbrasserie sherbrookoise Siboire a donné un million de dollars en argent et en équipement de sa succursale du centre-ville pour réaliser ce projet. Elle fournira également des ingrédients pour produire de la bière à l’Université.

Ça faisait très longtemps que c’était dans nos plans et qu’on travaillait sur cette belle initiative-là, s’est réjoui Jonathan Gaudreault, copropriétaire de la microbrasserie, en entrevue à Par ici l’info.

Jonathan Gaudreault, copropriétaire et maître brasseur, en train d'utiliser des cuves de bière en métal.

Jonathan Gaudreault, copropriétaire du Siboire. (archives)

Photo : Radio-Canada

C’est un site d’apprentissage pour que les étudiants de l’Université puissent avoir un endroit où concrètement, ils vont pouvoir mettre la main à la pâte sur des équipements de grandeur industrielle, où ils vont pouvoir coller des principes qu’ils vont voir de leurs yeux par rapport à ce qu’ils voient dans les livres.

Une citation de :Jonathan Gaudreault, copropriétaire de la microbrasserie Siboire

L’Usine-école Siboire sera située à même le campus, dans le Studio de création de l’Université. Elle permettra aux étudiants de se pencher sur les procédés de microbrassage et de microdistillation.

Elle permettra aussi de dynamiser l’industrie brassicole de la province.

Ce qui est important de comprendre, c’est que ce n’est pas du tout une microbrasserie Siboire. [...] Ça porte notre nom, mais c’est un milieu qui va être ouvert à toute l’industrie brassicole du Québec et du Canada. Si des compagnies veulent venir faire des tests, des microbrasseries veulent développer des produits, des fournisseurs d’équipement veulent faire des démonstrations aux étudiants, ça va être l’endroit pour ça, explique Jonathan Gaudreault.

Selon l’Université de Sherbrooke, l’installation sera la plus importante de ce genre au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !