•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stéphane Boyer succède à Marc Demers au Mouvement lavallois

Stéphane Boyer

Stéphane Boyer porte également les dossiers du développement économique, des finances publiques et de la gouvernance au Conseil municipal.

Photo : Mouvement Lavallois

Radio-Canada

Le chef sortant du Mouvement lavallois et maire de Laval, Marc Demers, a commenté l'annonce de son successeur, affirmant que « Stéphane Boyer sera un chef exceptionnel ».

Selon lui, l'actuel maire suppléant, mais également vice-président du comité exécutif et conseiller municipal de Duvernay—Pont-Viau, est sans aucun doute, le candidat à la mairie le plus qualifié pour me succéder.

M. Boyer a démontré à de nombreuses reprises qu’il a l’expérience nécessaire pour assumer la fonction de maire, si ce n’est qu’en me remplaçant à titre de maire suppléant ou en menant de main de maître les travaux du chantier de la Relance de Laval, ajoute le maire Marc Demers.

Stéphane Boyer, lui succède ainsi à titre de chef de la formation politique.

C’est tout un honneur. L’administration de Marc Demers a fait le ménage à Laval et a remis notre ville sur le droit chemin.

Une citation de :Stéphane Boyer

C’est grâce à son héritage que je peux proposer ma vision pour poursuivre la construction d’une collectivité à la hauteur de nos ambitions, a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Un seul bulletin de candidature a été soumis au président d’élections et M. Boyer a ainsi été élu à l’unanimité.

À la fin du mois de mars, Marc Demers, avait annoncé dans un communiqué intitulé J'ai le sentiment du devoir accompli, qu'il ne briguera pas un troisième mandat aux prochaines élections municipales en novembre.

Celui qui compte une trentaine d'années comme policier en plus de deux mandats de maire, s'est dit serein face à cette décision prise conjointement avec son épouse essentiellement pour des raisons personnelles.

Marc Demers demeure maire de Laval jusqu’au terme de son mandat, en novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !