•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Québécois préparent leur deuxième été en pandémie

Une photo de l'île Bonaventure avec une vue sur le rocher Percé, en Gaspésie.

Encore cet été, les chalets et les campings seront pris d’assaut à travers le Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Au moment où la troisième vague de COVID-19 amène son lot d’incertitudes, un grand nombre de Québécois qui ne souhaitent pas être pris de court en sont déjà à préparer leurs prochaines vacances estivales.

Isabelle Marjorie Tremblay adore voyager et a toujours consacré une partie de son budget pour parcourir le monde. Mais pour le deuxième été consécutif, c’est plutôt au Québec que sa famille et elle ont décidé de voyager.

Celle qui a fait une croix sur un projet au Mexique fréquentera les campings de la belle province. À la fin de l’été, sa famille et elle planifient même un séjour d’une semaine aux Îles-de-la-Madeleine, si la situation sanitaire le permet.

Isabelle et sa famille ont bien fait de réserver d’avance. Encore cet été, les chalets et les campings seront pris d’assaut partout au Québec. Dans les parcs nationaux de la province, la Sépaq évoque même un taux de réservation jamais vu au début du mois d’avril.

Une étude de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, a démontré que 80 % des gens qui avaient voyagé au Québec l’année dernière voulaient en connaître plus sur la province.

C’est vraiment une bonne nouvelle pour toutes les régions… d’ailleurs, partout on se prépare pour le faire de manière convenable, réussie.

Une citation de :Marc-Antoine Vachon, titulaire de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM

Chantal Lapointe, qui dirige la section voyages de CAA-Québec, a elle aussi constaté une hausse importante des réservations pour l’été. Depuis la réouverture de ses 14 agences en février, leur nombre a fait un bond de 234 % alors que l’an dernier, c’était presque mort.

Cette année, la région des Îles-de-la-Madeleine est une grande gagnante, explique Mme Lapointe. La Côte-Nord aussi est en progression importante, c’est un produit superbe qui gagne à être découvert, ajoute-elle.

Si les agences de voyages certifiées, comme CAA, proposent des forfaits voyage subventionnés pour inviter la population à découvrir le Québec, il n’y a qu’un mot d’ordre : réserver. Tant son hébergement que ses activités.

Des destinations canadiennes

À l’agence Authentik Canada, les employés sont en télétravail et les affaires tournent au ralenti, faute de clientèle internationale. Heureusement, l’intérêt des Québécois pour la location d’un véhicule récréatif permet à l’agence d’éviter une saison catastrophique.

La semaine dernière, 40 VR ont été réservés et ça commence à être un réel problème parce qu’il n’y a plus de disponibilités, explique Jason Lehoux, cofondateur de l’agence. Si lui aussi observe que l’Est-du-Québec est une destination très prisée des Québécois, il constate que plusieurs veulent aller plus loin.

L’engouement qu’on a le plus cette année, qui n’était pas là l’année dernière, c’est véritablement l’Ouest canadien… à raison de 50 % des demandes, note M. Lehoux.

Faute d’aller à l’étranger, l’attrait des Rocheuses et de la Côte-Ouest est donc fort. Sur le site d’Expedia, Calgary et Vancouver figuraient d’ailleurs en tête des destinations les plus recherchées par les Québécois en janvier.

Avec les informations de Jean-Sébastien Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !