•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : 17 députés conservateurs dénoncent les mesures sanitaires

L'édifice de l'Assemblée législative de l'Alberta à Edmonton.

L'édifice de l'Assemblée législative de l'Alberta à Edmonton.

Photo : Nicolas Pelletier / Radio-Canada

Dix-sept députés conservateurs ont publié une lettre pour dénoncer les restrictions sanitaires imposées mardi par le gouvernement Kenney pour tenter de freiner la multiplication des cas de COVID-19 en Alberta. Un autre a dénoncé ces mesures sur son compte Twitter.

Dans leur lettre, les députés critiquent la décision du gouvernement de revenir à la phase 1 de son plan de restrictions pour la pandémie.

Nous ne soutenons pas les restrictions supplémentaires imposées aux Albertains hier, affirment les députés dans la lettre signée notamment par Nathan Cooper, le président de l'Assemblée législative, et Tracy Allard, l'ancienne ministre aux Affaires municipales.

Ils ajoutent vouloir faire entendre la voix de leurs électeurs, frustrés par l’impact des restrictions sanitaires sur l’économie de la province et leurs emplois : [Les électeurs] veulent que nous défendions le gagne-pain et les libertés des Albertains.

Au départ, quinze députés avaient signé la lettre. Plus tard dans la journée de mercredi, un seizième, Garth Rowswell, a apposé sa signature au document.

Dans la soirée, le député Martin Long a quant à lui publié une déclaration sur son compte Twitter dans laquelle il prône un assouplissement des restrictions sanitaires malgré l’arrivée d’une troisième vague de COVID-19.

D'importantes restrictions

Désormais, les salles de sport doivent offrir des séances individuelles uniquement,, et les commerces ne pourront pas dépasser 15 % de leur capacité d'accueil d'avant la pandémie. À partir du 9 avril à midi, les restaurants et les cafés ne pourront plus accueillir de clients dans leur salle à manger, mais pourront le faire en terrasse.

La publication de cette lettre a donné lieu à des échanges musclés entre Jason Kenney et l'opposition officielle mercredi à l'Assemblée législative.

Le porte-parole en matière de santé pour le Nouveau Parti démocratique, David Sheppard, n'a pas hésité à demander au premier ministre Jason Kenney d’expulser les députés signataires.

Le premier ministre doit être sans équivoque avec les gens qui portent atteinte à la santé publique une fois pour toutes, a-t-il déclaré en point de presse.

De son côté, Jason Kenney a invoqué le droit à la liberté d'expression des députés.

Il y a des membres du caucus gouvernemental qui ont des opinions différentes quant à la manière de gérer les politiques liées à la pandémie. Si les élus ne peuvent pas donner leur opinion concernant des questions de politiques, pourquoi sont-ils élus?, a-t-il déclaré.

Les députés signataires

Michaela Glasgo

Miranda Rosin

Todd Loewen

Angela Pitt

Drew Barnes

Jason Stephan

Tracy Allard

Roger Reid

Nate Horner

Nathan Cooper

Glenn van Dijken

Ron Orr

Dave Hanson

RJ Sigurdson

Mark Smith

Garth Rowswell

Selon le professeur de sciences politiques au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta Frédéric Boily, la fracture au sein du Parti conservateur uni devient très profonde et pourrait conduire à une véritable crise au sein du parti.

De voir autant de députés sortir contre les mesures annoncées par le gouvernement laisse entendre clairement que Jason Kenney a beaucoup de difficulté à contrôler son caucus, a-t-il déclaré lors d’une entrevue à l'émission de radio La Croisée mercredi après-midi.

Bilan du jour

Mercredi, les autorités sanitaires albertaines ont annoncé 1351 nouveaux cas de COVID-19, dont 575 sont liés à des variants du virus, et 1 décès supplémentaire.

La province compte 11 464 cas actifs.

Au total, 333 personnes sont hospitalisées en raison de la COVID-19, dont 79 aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !