•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nomination d’Eunice Bélidor comme conservatrice du MBAM

La jeune femme sourit en tenant le menton avec une main.

Eunice Bélidor en 2020

Photo : Charlène Daguin

Radio-Canada

La Montréalaise Eunice Bélidor, qui a notamment été commissaire indépendante, devient conservatrice de l'art québécois et canadien contemporain, qui couvre la période allant de 1945 à nos jours, au Musée des beaux-arts de Montréal.

Eunice Bélidor n’est pas une inconnue dans le monde de l'art. Elle a œuvré comme commissaire indépendante, critique, auteure et chercheuse. Depuis 2019, elle dirigeait la Galerie FOFA de l'Université Concordia, où elle a obtenu un baccalauréat en histoire de l'art. Elle a aussi un diplôme d'études supérieures en pratiques commissariales et d'une maîtrise en histoire de l'art de l'Université York à Toronto.

Je suis ravie de faire mon entrée au MBAM. J'aurai la chance d'y poursuivre mon travail de soutien aux artistes et de faire rayonner l'art contemporain québécois et canadien à Montréal, au Canada et à l'international. Être conservatrice au MBAM représente une étape importante de ma carrière et je suis fébrile à l'idée de pouvoir m'investir dans ce rôle, a déclaré Eunice Bélidor par voie de communiqué.

Elle sera aussi titulaire de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky. Dans le communiqué, on précise que la nouvelle conservatrice mettra son expérience pluridisciplinaire des milieux de l'art et de la recherche au profit du Musée, de sa programmation et de sa collection d'art contemporain québécois et canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !