•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD albertain dépose un projet de loi pour protéger les Rocheuses du charbon

Une photo aérienne de la mine où plusieurs camions à benne et tractopelles exploitent le minerai.

La mine de charbon Vista, près de Hinton, a suspendu son exploitation au mois d'août 2020.

Photo : Bighorn mining

Le Nouveau Parti démocratique de l’Alberta introduit aujourd’hui un projet de loi visant à interdire de nouveaux projets d’exploitation du charbon sur les pentes orientales des montagnes Rocheuses.

L’objectif, selon l’opposition officielle, est de protéger la chaîne de montagnes et ses cours d’eau des dommages et de la pollution causés par l’industrie du charbon.

Cela garantira que les pentes orientales et leurs cours d’eau sont protégés par la loi, affirme la chef de l’opposition officielle, Rachel Notley.

S’il est adopté, le projet de loi 214 interdirait toute activité d’exploration sur les pentes orientales des Rocheuses, telles que la construction de routes et le forage exploratoire.

Il permettra également d'interdire l’exploitation du charbon de manière permanente sur les terres classées dans les catégories 1 et par le règlement de 1976, qui encadre l’exploration, l’exploitation et les baux pour le charbon.

Le projet de loi a également pour objectif d'interdire l’exploitation des mines de charbon sur les terres de catégories 3 et 4 sans la consultation préalable entre autres avec les communautés autochtones de la région, les municipalités et des acteurs de différentes industries comme celle du tourisme afin d’établir un plan de développement régional.

Finalement, le projet de loi empêcherait l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta (AER) d’approuver des permis tels que des licences d'utilisation de l'eau pour les terres de catégories 3 et 4 et annulerait tous les baux octroyés en mai 2020 lorsque le gouvernement de Jason Kenney a supprimé la politique sur le charbon de 1976, tant que le plan de développement régional ne sera pas établi.

Rachel Notley précise toutefois que les mines de charbon et les usines de transformation existantes ne seront pas touchées par le projet de loi.

Les entreprises concernées par l’annulation de baux pourront recevoir une compensation en vertu de la Loi sur les mines et les minerais (Mines and Minerals Act) de l’Alberta.

Selon Rachel Notley, le projet de loi 214 répond aux inquiétudes de beaucoup d’Albertains qui s’opposent à l’exploitation de charbon dans les Rocheuses.

Nous espérons que, plus il y aura de gens au courant de ce projet de loi, plus ils seront nombreux à contacter leur député du Parti conservateur uni pour leur demander de le soutenir, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !