•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des écoles ouvertes en dépit de l'état d'urgence

Certains enseignants pourront se faire vacciner pendant la semaine de relâche.

Des élèves de l'élémentaire partent de l'école avec leurs sacs et des dessins.

Les écoles de Toronto et d'autres régions ont fermé à la demande des médecins hygiénistes locaux.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Le gouvernement Ford garde les écoles et les garderies de la province ouvertes, même s'il a déclaré mercredi un nouvel état d'urgence et ordonné aux Ontariens de rester à la maison, sauf pour des raisons essentielles.

Des médecins hygiénistes locaux avaient toutefois déjà ordonné la fermeture des écoles dans certaines régions, notamment à Toronto, à Sudbury et dans la région de Peel.

La province continue d'affirmer que ses écoles sont sécuritaires. Aujourd'hui, 99,8 % des élèves et 99,7 % des membres du personnel n'ont pas de cas actif de COVID dans les écoles qui sont ouvertes, a soutenu le ministre de l'Éducation.

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce en conférence de presse.

Le ministre Stephen Lecce soutient que l'Ontario est l'une des provinces dont le taux d'infection parmi les jeunes de moins de 19 ans est le plus bas.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Stephen Lecce a ajouté que la mission prioritaire du gouvernement est que les écoles soient ouvertes aujourd'hui et au retour en classe après la semaine de relâche, le 19 avril.

Le ministre a expliqué que les personnes qui ne présentent pas de symptômes pourront passer un test de dépistage non seulement dans les pharmacies, mais également dans les centres de dépistage.

Il encourage le personnel scolaire, les parents et les élèves à subir un test avant de retourner à l'école après la semaine de relâche.

Des élèves du secondaire à la sortie de l'école.

Le ministre encourage les élèves à subir un test de dépistage avant de retourner à l'école après la relâche.

Photo : CBC/Ben Nelms

Les syndicats du secteur de l'éducation ont réclamé des campagnes de vaccination massive du personnel scolaire. Ils estiment que le gouvernement n'en fait pas assez pour protéger les élèves et le personnel et qu'il devrait fermer temporairement les écoles dans les zones les plus durement touchées.

Le personnel scolaire qui travaille avec des élèves en difficulté, dans l'ensemble de la province, pourra être vacciné dès la semaine du 12 avril. Celui des écoles des zones chaudes de Toronto et de la région de Peel sera également admissible. Cela inclut les chauffeurs d'autobus.

Cette mesure sera progressivement étendue à d'autres régions, en fonction des risques et de la disponibilité des vaccins. Les prochaines régions visées sont : Halton, York, Durham, Ottawa et Hamilton.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Les questions qui étaient posées aux membres du personnel et aux jeunes du secondaire pour éviter l'entrée en classe d'une personne présentant des symptômes seront aussi obligatoirement posées dans les écoles élémentaires.

D'autres annonces touchent les mesures sanitaires et le nettoyage.

La santé publique dénombrait mercredi 719 nouveaux cas dans les écoles ontariennes après les vacances de Pâques. Plus du quart de celles-ci avaient au moins un cas déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !