•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de clinique sans-rendez-vous en Abitibi-Témiscamingue pour le vaccin d’AstraZeneca

Un pharmacien prépare une dose du vaccin AstraZeneca/Oxford COVID-19 avec une seringue dans une pharmacie en France, le 2 avril 2021.

Le vaccin AstraZeneca serait moins efficace contre les variants du coronavirus.

Photo : Getty Images / LOIC VENANCE

Annie-Claude Luneau

L'Abitibi-Témiscamingue sera la seule région au Québec où il n'y aura pas de cliniques de vaccination sans rendez-vous pour obtenir le vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19.

La Santé publique régionale avait déjà annoncé il y a quelques semaines que le vaccin d'AstraZeneca ne serait pas distribué dans la région pour le moment en raison de son efficacité moins grande face au variant du coronavirus de l’Afrique du Sud, la souche prédominante du virus dans la région.

Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), sur les 154 cas confirmés dans la province par séquençage du variant sud-africain, 128 se trouvent en Abitibi-Témiscamingue.

Des cliniques sans rendez-vous d'AstraZenaca ouvriront dans toutes les autres régions du Québec jeudi ou vendredi pour les personnes de 55 à 79 ans.

Malheureusement, pour l’Abitibi[-Témiscamingue], c’est la seule exception, indique le ministre de la Santé Christian Dubé.

Les régions éloignées

Le ministre de la Santé a aussi annoncé que les travailleurs miniers qui oeuvrent en région éloignée pourront recevoir une première dose de vaccin dès la semaine prochaine à Montréal.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux nous a précisé que l'Abitibi-Témiscamingue n'est pas considérée comme une région éloignée et que ce sont plutôt les travailleurs qui se dirigent vers le Nunavik ou la Baie-James qui pourront recevoir un vaccin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !