•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le coroner enquête sur la mort d'un membre du Mega Fitness Gym

Un homme souriant avec les bras croisés.

Étienne Desrochers-Jean est décédé à l'âge de 40 ans.

Photo : Courtoisie/Facebook

Un membre du Mega Fitness Gym est décédé quelques jours après avoir contracté la COVID-19. Le bureau du coroner enquête sur les causes et les circonstances entourant la mort d'Étienne Desrochers-Jean.

Selon des proches, M. Desrochers-Jean, 40 ans, est mort dans la nuit de dimanche à lundi après son admission à l'hôpital. Il avait auparavant reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, mais rien ne permet d'affirmer qu'il a contracté le virus au Mega Fitness Gym.

Des médias rapportent que M. Desrochers-Jean aurait séjourné à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) avant d'être retourné à la maison. La direction de l'IUCPQ procède actuellement à des vérifications à l'interne afin d'établir si cela a bel et bien été le cas.

Avant de contracter le virus, la victime n'avait pas de problème de santé, ont confirmé plusieurs de ses proches à Radio-Canada.

La Direction de santé publique de la Capitale-Nationale refuse pour sa part de commenter ce décès.

Au moins 419 cas de COVID-19 sont liés à l'éclosion survenue au Mega Fitness Gym 24h, à Québec.

« Ça fait réfléchir »

Selon nos informations, Étienne Desrochers-Jean occupait l'emploi d'intervenant de fin de semaine au Gîte Jeunesse de Sainte-Foy. C'était un bon vivant, joyeux et farceur, raconte Richard Paradis, qui le connaissait depuis une dizaine d’années.

M. Paradis admet qu’il a beaucoup blâmé le gouvernement pour la mise en place des mesures sanitaires et qu’il a l’intention de moins critiquer dorénavant.

Des fois je pensais, les journalistes, le gouvernement, ils amplifient tout ça pour nous faire peur, souligne-t-il. Ça vient de changer ma perception. C'est pas pour nous faire peur, c'est vraiment réel, réalise aujourd’hui celui qui vient de perdre un ami.

Tout le monde le sait que, moi, je suis un peu contre les masques obligatoires et ces affaires-là, les mesures trop strictes, mais là, ça fait réfléchir. On va faire un petit peu plus attention.

Avec la collaboration d'Alain Rochefort et Pierre-Alexandre Bolduc

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.