•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dojo de 1,9 M$ inauguré à Sept-Îles

Le nouveau dojo avec ses tatamis rouges et jaunes.

Les nouveaux tatamis ont un système de suspensions.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Radio-Canada

La Ville de Sept-Îles a inauguré officiellement son plateau sportif destiné aux arts martiaux mercredi.

Situé dans l’ancienne piscine de la ville, au centre sociorécréatif, ce nouveau plateau sportif destiné aux arts martiaux a coûté 1,9 million de dollars.

Estrades pour les parents et tatamis avec un système de suspensions font notamment partie des nouvelles installations.

Le dojo a été nommé en l’honneur de celui qui a fondé l’Académie de judo de Sept-Îles en 1967 : Gille Deschamps.

Ça me fait énormément plaisir et je ne sais pas si je le mérite, mais en tous cas, ça me fait plaisir et j'espère que ça va rester là un autre cinquante ans. [...] On a eu toutes sortes d'épisodes et d’aventures dans ces cinquante ans. Pour moi c’était ma vie, affirme celui qu’on surnommait M. Gilles.

Gilles Deschamps lors de l'inauguration du dojo.

Le nouveau dojo a été nommé en l'honneur du fondateur de l'Académie de judo de Sept-Îles, Gilles Deschamps.

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

Des judokas pratiquent dans ces nouvelles installations depuis maintenant deux semaines.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, a indiqué lors de l'inauguration que ce nouveau plateau sportif faisait la fierté de la ville et qu’il était susceptible d’attirer de nouveaux résidents dans la région.

C’est un outil d’attraction. Je suis convaincu que des gens peuvent venir de l’extérieur pour s’installer ici parce qu’il y a une renommée au club, soutient le maire Porlier.

L’Académie de judo de Sept-Îles réclamait de nouvelles installations depuis plus de quinze ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !