•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pistes cyclables divisent le conseil municipal à Trois-Rivières

Un cycliste circule sur la piste cyclable en bordure du fleuve Saint-Laurent à Trois-Rivières.

La ville consacrera un million de dollars pour son réseau de pistes cyclables

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Radio-Canada

Un million de dollars seront consacrés à des travaux de construction et de réfection de pistes cyclables à Trois-Rivières. Les travaux serviront entre autres, à relier l’ensemble du réseau. Le vote pour autoriser le financement de ces travaux a divisé les membres du conseil municipal

La conseillère Mariannick Mercure a relevé que le budget a été coupé de moitié. Elle a demandé aux autres conseillers de revoir le dossier avant d’adopter la résolution.

Mercredi à l’émission Toujours le matin, elle a fait valoir que pour elle, c’est trop peu: Récemment on a présenté un plan de tous les liens cyclables nécessaires dans la ville, il y en a pour 35 millions de dollars. On ne fait pas ça en une année, mais si on décide de mettre un million par année, ça va prendre 35 ans avant d’avoir une ville avec des liens cyclables intéressants.

Une piste cyclable sur un pont.

Le pont Duplessis relie le centre-ville de Trois-Rivières et le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Les conseillers Claude Ferron et Denis Roy ont également abondé dans le même sens que la conseillère. Toutefois, les 11 autres conseillers ont voté en faveur de la résolution, considérant les contraintes budgétaires en temps de pandémie. Plusieurs ont manifesté leur intérêt à travailler sur le dossier afin de voir si des surplus budgétaires pourraient y être affectés.

En réponse à la conseillère, sur nos ondes, le maire Jean-Lamarche souhaite plutôt mettre en lumière les efforts qui ont été déployés depuis 2017 pour développer le transport actif: Souvent, on parle des montants qu’on ne donne pas, mais j’aimerais ça qu’on s’attarde aux montants qu’on donne aussi.

Prolongement de la gratuité à l'île Saint-Quentin

Pour au moins un mois, l’accès à l'île Saint-Quentin sera encore gratuit. Mais ce n’est pas une décision liée à la réflexion entamée de maintenir la gratuité de façon permanente, a précisé le maire en entrevue avec Marie-Claude Julien: C’est pour permettre entre autres à l’équipe de l'île Saint-Quentin de pouvoir bonifier l’offre de service et aussi d’avoir les effectifs nécessaires pour assurer son bon fonctionnement, pour pouvoir justifier un paiement auprès de la clientèle.

Des propos durs envers le conseil

Le cofondateur d’Action civique Trois-Rivières, Jean-Claude Ayotte, pose un regard sévère sur le déroulement de l'assemblée: Comme le veut l’expression, il est temps que ça finisse. On voyait des gens désabusés autour de la table, le maire avait même de la difficulté à répondre aux questions des citoyens.

À l'émission Toujours le matin, il avoue attendre impatiemment la prochaine élection. Selon lui, le conseil actuel manque d'unité et n’a pas de plans.

La salle du conseil municipal où tous les élus sont assis.

Archives

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Jean Lamarche lui a retourné la balle en relevant l’absence de programme et de candidat dans son regroupement. Il considère que les deux fondateurs d'Action civique Trois-Rivières sont en mauvaise position pour critiquer le travail du conseil.

Il compare la vision d’Action civique Trois-Rivières à une "campagne politique pour les nuls", en référence aux livres-guides jaunes qui traitent de tous les sujets: Ils nous évoquent toujours les mêmes thèmes de la vieille politique: ils vont contester le leadership, la transparence, la saine gestion, le manque de vision, on les connaît ces thèmes-là. Va falloir qu’ils se renouvellent un peu.

Jean-Claude Ayotte a indiqué travailler à élaborer son programme électoral et à constituer son équipe.

Dans le dossier des pistes cyclables, le cofondateur de l'Action civique de Trois-Rivières dit se positionner du côté des "payeurs de taxes" sans toutefois dire s'il aurait voté en faveur ou en défaveur de la résolution sur le sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !