•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec étend la vaccination des 60 ans et plus à toute la province

Christian Dubé s'adresse aux journalistes.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, assure qu'en dépit de certains problèmes dont des milliers de rendez-vous toujours inutilisés, la campagne de vaccination se déroule bien au Québec.

Photo : Ivanoh Demers

Dès jeudi, les personnes de 60 ans et plus pourront prendre un rendez-vous pour recevoir un vaccin contre la COVID-19 dans toutes les régions du Québec, confirme le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Les stocks de centaines de milliers de vaccins reçus cette semaine étant en cours de distribution dans l'ensemble du territoire et la vaccination des 65 ans et plus étant bien entamée, Québec donne le feu vert à la vaccination de tous les Québécois de 60 ans et plus, où qu'ils vivent au Québec.

La prise de rendez-vous peut commencer demain [jeudi] […] Cependant, compte tenu du nombre limité de vaccins dans quelques régions, les rendez-vous seront disponibles dans les semaines à venir, a nuancé le ministre Dubé. C’est tout à fait normal, toutes les régions ne sont pas rendues au même endroit.

Notre objectif reste le même : que les 65 ans et plus soient vaccinés en avril à la grandeur du Québec.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Les malades chroniques et les travailleurs essentiels à Montréal

Le ministre, qui rencontrait les médias en compagnie du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, et du directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré, a également annoncé que les malades chroniques et les travailleurs essentiels seront aussi admissibles au vaccin dès lundi prochain sur l'île de Montréal.

À eux seuls, ces deux groupes représentent 300 000 personnes à vacciner au cours des prochaines semaines, selon les estimations de Québec.

Le ministre Dubé a justifié cette décision en expliquant qu'en vertu des priorités établies, le nombre visé de personnes de 60 ans et plus déjà vaccinées à Montréal est désormais atteint. Ce qui permet aux autorités de la santé de commencer à vacciner les groupes suivants, soit les personnes atteintes de maladies chroniques et les travailleurs essentiels.

Horacio Arruda s'adresse aux journalistes.

Selon le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, environ 300 000 malades chroniques et travailleurs essentiels seront vaccinés à compter de lundi à Montréal.

Photo : Ivanoh Demers

Pour les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les rendant très vulnérables à la COVID-19 et qui sont âgées de moins de 60 ans […], la vaccination sera offerte en milieu hospitalier.

Une citation de :Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec

La vaccination sera également offerte aux personnes qui sont présentement hospitalisées en raison d’une maladie chronique, a précisé le Dr Arruda.

Des cliniques de vaccination spécialisées en milieu hospitalier seront aussi ouvertes en priorité pour les personnes suivantes :

  • Les personnes qui ont subi une greffe d'organe ou de moelle osseuse;
  • Les personnes qui suivent présentement des traitements contre le cancer;
  • Les personnes qui sont dialysées pour insuffisance rénale;
  • Les personnes qui ont fait une réaction allergique au vaccin et qui sont suivies par un allergologue.

Les pharmacies pourront compléter les services de vaccination pour cette clientèle au besoin.

En ce qui a trait aux travailleurs essentiels de l'île de Montréal, ils pourront prendre rendez-vous dès vendredi et commencer à recevoir des vaccins dès lundi, a précisé le ministre de la Santé. Des preuves de résidence et d'emploi seront exigées.

Les travailleurs essentiels identifiés par Québec sont :

  • Le personnel des écoles primaires et secondaires;
  • Le personnel des milieux de garde pour enfants (garderies et CPE);
  • Les pompiers, policiers et le personnel des centres de détention;
  • Les travailleurs des services communautaires et sociaux;
  • Les travailleurs étrangers temporaires et le personnel des abattoirs;
  • Le personnel minier en région éloignée.

Dès ce vendredi, les travailleurs essentiels dont le lieu d’emploi est à Montréal pourront prendre rendez-vous sur Clic Santé.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Trop de travailleurs essentiels oubliés, déplorent les syndicats

À la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui représente 110 000 travailleurs des réseaux scolaires et de la petite enfance, on se demande pourquoi Québec ne se limite qu’aux travailleurs essentiels de Montréal plutôt que d’inclure ceux et celles des autres zones rouges ainsi que celles visées par des mesures d’urgence.

La centrale syndicale craint par ailleurs qu’en vertu des critères énoncés par le gouvernement pour les travailleurs essentiels, plusieurs corps d’emploi œuvrant dans les établissements scolaires ou de la petite enfance de l’île de Montréal soient toujours écartés de la campagne de vaccination, même s’ils sont en contact avec des usagers sur une base quotidienne.

À la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), on salue l'élargissement de la vaccination aux travailleurs essentiels de Montréal, mais, souligne la centrale syndicale dans un communiqué, les variants continuent de se propager très rapidement, notamment dans les établissements scolaires. C'est pourquoi la FAE demande au gouvernement de vacciner l'ensemble des enseignants du Québec, dès que l'inventaire des doses de vaccins le permettra.

Sans rendez-vous pour les 55 ans et plus

Par ailleurs, comme il l'avait fait mardi, le ministre de la Santé a exhorté les personnes âgées de 55 ans et plus qui veulent devancer leur vaccination à se prévaloir des services sans rendez-vous qui seront disponibles au cours des prochains jours dans les centres de vaccination désignés. Les vaccins sans rendez-vous seront disponibles dès jeudi à Montréal, à Québec et en Estrie, et d'ici quelques jours dans les autres régions.

Un système de coupons sera mis en place pour éviter les files d'attente.

Consultez ici la liste des centres de vaccination qui offriront du sans rendez-vous (Nouvelle fenêtre)

Christian Dubé précise que c'est le vaccin d'AstraZeneca qui sera majoritairement offert dans les cliniques sans rendez-vous et que les cliniques qui utiliseront ce vaccin seront clairement identifiées.

Cette décision a été prise en raison des craintes qui persistent dans la population entourant les possibilités d'effets secondaires liés à ce vaccin, qui est considéré sûr et efficace pour les personnes de 55 ans et plus par les autorités de la santé canadiennes et québécoises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !