•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sculpture de 250 000 perles en l'honneur des enfants hospitalisés

Nico Williams posant devant son œuvre de perles.

Nico Williams, un artiste établi à Montréal, est originaire de la Première Nation d'Aamjiwnaang, dans le Sud-Ouest de l'Ontario.

Photo : SickKids Foundation

Radio-Canada

Utilisant des centaines de milliers de perles, un artiste anichinabé a conçu une immense sculpture pour représenter la force et la résilience des enfants qui se font soigner dans un hôpital de Toronto.

L’œuvre intitulée Monument to the Brave sera exposée dans un nouveau bâtiment de l'hôpital pour enfants SickKids de Toronto, qui doit ouvrir ses portes en 2023.

Je suis très enthousiaste à l'égard de ce projet et j'espère qu'il incitera d'autres Autochtones à créer d'autres œuvres d'art, partage l'artiste Nico Williams, originaire de la Première Nation d’Aamjiwnaang, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, et qui vit désormais à Montréal.

Connu pour son travail à partir de perles, M. Williams a commencé cette sculpture en septembre avec son équipe. Ils ont cousu la sculpture mesurant 90 cm, ornée de quelque 250 000 perles auxquelles s’ajoutent 3000 autres perles données par le programme Bravery Bead de l'hôpital.

C'est tellement incroyable d'être invité à faire cette sculpture, une œuvre qui va être monumentale pour les années à venir et pour tous ces patients qui viennent à SickKids, s’enthousiasme l’artiste.

Cette œuvre va vraiment représenter la bravoure de tous ces patients qui entrent et sortent de l'hôpital.

Une citation de :Nico Williams, artiste anichinabé

Depuis 2002, les enfants reçoivent une perle pour chaque procédure médicale, test ou traitement qu'ils subissent à l'hôpital.

Les perles deviennent des badges d'honneur pour les enfants, explique Ted Garrard, directeur général de la Fondation SickKids.

Les enfants atteints de maladies graves peuvent être forts, ils peuvent surmonter [la maladie], ils peuvent endurer toutes sortes de procédures médicales qu'ils doivent subir, témoigne-t-il.

Deux portraits de Geoffrey Fang sur son lit d'hôpital et posant au milieu d'une voie ferrée.

Geoffrey Fang, 17 ans, fait partie des centaines de patients qui ont fait don de leurs perles de bravoure au projet artistique.

Photo : Geoffrey Fang

Le directeur espère que cette sculpture inspirera les jeunes patients qui seront admis à l'hôpital. À l’instar de Geoffrey Fang, 17 ans, qui a collecté des centaines de perles de bravoure lors de ses visites à l'hôpital et en a fait don au projet.

Je pense que laisser derrière moi une partie de mon histoire dans le cadre du Monument aux braves est vraiment un témoignage de moi-même, de la façon dont j'ai surmonté ma maladie et combattu pour arriver là où je suis aujourd'hui, témoigne l’adolescent.

Geoffrey Fang s'est rendu pour la première fois à SickKids en 2014, où il a été diagnostiqué avec une maladie rare du système immunitaire, la lymphohistiocytose hémophagocytaire, et d'une forme rare de cancer du sang appelée syndrome myélodysplasique.

Il a reçu une petite perle jaune en forme d'ours pour le temps qu'il a passé en isolement après une greffe de moelle osseuse.

À ses yeux, la sculpture représente un phare de résilience, un phare d'espoir pour les nouveaux patients qui franchissent la porte de SickKids chaque jour avec toutes leurs peurs et toutes leurs angoisses.

Avec les informations de Ka'nhehsí:io Deer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !