•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huit municipalités au Nouveau-Brunswick sans candidature à la mairie

L'entrée d'un bureau de vote.

Des électeurs au Nouveau-Brunswick risquent de voir peu de noms sur leur bulletin de vote aux élections municipales du 10 mai.

Photo : CBC

Radio-Canada

Huit municipalités au Nouveau-Brunswick n’ont pas de candidat officiel à la mairie, à environ un mois des élections municipales prévues pour le 10 mai.

Les personnes qui s’intéressent à se lancer en politique municipale ont jusqu’au 9 avril, à 14 h, pour remplir les documents nécessaires d’Élections NB afin de se porter candidates.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter du faible nombre de candidats par endroits pour le moment, selon la directrice générale des élections, Kim Poffenroth. Il n’est pas exceptionnel que des gens attendent au dernier moment pour se porter candidats, explique-t-elle.

Kim Poffenroth interviewée à l'extérieur d'un édifice.

Kim Poffenroth, directrice générale d'Élections Nouveau-Brunswick, espère qu'il y aura bientôt plus de candidatures (archives).

Photo : CBC/Roger Cosman

En date du 6 avril, les municipalités de Rivière-Verte et de Saint-Louis-de-Kent ne comptaient encore aucune candidature, ni pour la mairie ni pour le conseil municipal.

Six autres municipalités, soit Centreville, Grand-Sault, Meductic, Paquetville, Richibucto et Stanley, n’avaient aucune candidature à la mairie.

Saint-Isidore n’avait aucune candidature au conseil municipal.

De plus, à moins de nouvelles candidatures d’ici vendredi, des centaines de personnes peuvent être élues sans opposition. En tout, 243 postes de conseillers municipaux ne comptent pour le moment qu’un seul candidat chacun. Ces derniers seront élus sans opposition si personne d’autre ne se porte candidat.

Il est difficile de déterminer à quel point la pandémie influence le nombre de personnes candidates, ajoute Mme Poffenroth. Elle espère qu’il y aura plus de candidats.

La dernière fois, en 2016, il n’y avait que six postes de conseillers municipaux pour lesquels personne ne s’était porté candidat, affirme de mémoire Mme Poffenroth. Élections NB, souligne-t-elle, a reçu mardi les documents de candidature d’un nombre considérable de personnes.

Pour se porter candidat, il faut être âgé d’au moins 18 ans, avoir la citoyenneté canadienne et résider dans la municipalité en question depuis au moins six mois.

Dans les municipalités où les conseillers municipaux représentent des quartiers définis, les candidats doivent habiter dans le quartier où ils se portent candidats.

Les candidats doivent remplir des formulaires qui exigent notamment la signature de dix personnes appuyant la candidature et qui doivent avoir le droit de voter dans la municipalité ou le quartier en question.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !