•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 600 000 $ pour le projet hivernal de Moment Factory à Sherbrooke

Une personne regarde une projection lumineuse

Moment Factory a plusieurs projets au Canada, dont Foresta Lumina, à Coaticook, et Terra Lumina, au Zoo de Toronto. (Archives)

Photo : Moment Factory Terra Lumina

Radio-Canada

Un projet de Moment Factory pourrait finalement être présenté l’hiver prochain à Sherbrooke. Après avoir été tabletté en 2020 en raison de la pandémie, celui-ci pourrait voir le jour pendant les Fêtes 2021. Cependant, il divise les membres du conseil municipal en raison de son coût élevé.

Destination Sherbrooke a publié mardi l'ébauche de ce projet, intitulé « Hiver de lumière », qui pourrait s’installer au parc Jacques-Cartier. Il consiste en une installation multimédia interactive et gratuite, qui serait offerte pour environ quatre semaines, de décembre 2021 à janvier 2022. Allée immersive, jeux interactifs et zone de détente sont au programme.

Privilégier les artistes de la région

Malgré l’enthousiasme de certains élus, d’autres, comme Évelyne Beaudin et Paul Gingues, ont fait savoir que le coût du projet était plutôt élevé.

Évelyne Beaudin déplore que plus du tiers de la somme octroyée à la relance économique des entreprises soit versé à Moment Factory. Sherbrooke a annoncé mardi que plus de 1,7 million de dollars serviront à appuyer les entreprises de son territoire.

Le secteur des arts, spectacles, loisirs et tourisme sont les plus touchés. [...] Mon but, comme élue de Sherbrooke, c’est d’abord et avant tout d’encourager et de soutenir les citoyens et citoyennes de Sherbrooke et de l’Estrie. Et plus du tiers du budget est accaparé par Moment Factory, qui est une belle entreprise avec de beaux projets. Mais ces projets-là coûtent une petite fortune et ce n’est pas une entreprise de notre région, fait savoir Évelyne Beaudin.

Avec 615 000 dollars, on aurait pu soutenir plus d’une centaine d’artistes locaux.

Une citation de :Évelyne Beaudin, conseillère municipale

Même son de cloche du côté du conseiller Paul Gingues, également président du comité de la culture à la Ville de Sherbrooke. Je trouve que c’est payer très cher pour quelque chose d’éphémère. J’aurais préféré qu’on mise sur un projet permanent avec Moment Factory, soutient-il. Je trouve dommage que ces 615 000 dollars profiteront à Montréal alors qu’on pourrait garder cette somme pour soutenir des projets artistiques d’ici.

Plan de relance de 1,7 million de dollars de Sherbrooke :

  • Plus de 440 000 $ consacrés à la gestion des programmes et des fonds
  • 145 000 $ pour soutenir l’achat local
  • 40 000 $ pour l’innovation et le développement
  • 113 900 $ pour le coaching et la formation
  • 782 000 $ pour la culture et les attractions (dont 615 000 $ pour le projet de Moment Factory)
  • 195 000 $ pour la transition écologique.

Un baume au cœur des Sherbrookois

De son côté, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, pense qu'une décision doit être prise, même si l'incertitude plane toujours.

Québec et Laval ont fait des événements similaires. Je pense que c’est une bonne idée de ramener ce dossier-là. Maintenant, on aura des décisions à prendre. Est-ce que la pandémie jouera encore contre nous? On ne le sait pas, mais il faut quand même le prévoir, poursuit M. Lussier. 

On ne peut pas décider ça à un mois de l’événement. Il y a quand même une préparation terrain à faire.

Une citation de :Steve Lussier, maire de Sherbrooke

Le maire est toutefois persuadé que ce projet sera un baume au cœur pour les Sherbrookois, l’hiver prochain. Je pense qu’il faut redonner certaines activités à la population. Ça en fait partie. Et ça fait partie du développement économique, souligne-t-il.

Steve Lussier explique également que des demandes de subventions ont été faites auprès du gouvernement pour soutenir ce projet. Oui, ça paraît cher. C’est beaucoup d’argent. Mais il y a des subventions qui seront attachées à ce montant-là, a-t-il fait savoir.

Le dossier sera d’ailleurs à nouveau présenté devant le conseil municipal pour plus de détails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !