•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup d'incertitudes pour les clubs sportifs de l’Abitibi-Témiscamingue

Un ballon de soccer sur le terrain

Les sports d'été pourront-ils recommencer en contexte pandémique? (archives)

Photo : NULL

La saison estivale arrive à grands pas et les différentes organisations sportives tentent de planifier leur saison du mieux qu'elles le peuvent. L'incertitude occupe encore une place prépondérante au sein des différents organismes.

La bonne nouvelle est que les clubs sportifs de la région comptent désormais un an d'expérience en planification pandémique.

Pour le président de l'Association du baseball mineur de Rouyn-Noranda, Jason Brassard, l'organisation d'une deuxième saison pandémique est compliquée.

Honnêtement, c'est 100 % d'incertitudes en ce qui concerne la tenue d'une saison, mais nous sommes sûrs à 100 % d'être prêts s'il y en a une, promet-il.

Il reconnaît toutefois que le défi est moins grand que l'an passé, lorsque questionné à savoir s’il est difficile de mener une deuxième préparation du genre. Je vais virer ça à l'envers, vu que c'est la deuxième fois en ligne qu'on le fait, c'est pas mal plus facile. On sait déjà qu’on va commander le linge à la dernière minute, mentionne-t-il.

C’est plate de travailler et de savoir qu’il n’y aura peut-être pas de saison, mais on doit se montrer actif malgré le contexte.

Une citation de :Jason Brassard, président de l’ABMRN

S’il y a des jeunes qui sont sur la glace en ce moment, on parle évidemment si la situation sanitaire ne change pas, je pense que de jouer au baseball est possible, ajoute-t-il.

Au club de soccer de la Vallée-de-l'Or, ce constat est partagé. Son président Ghislain Huppé est toutefois convaincu de revoir des compétitions rapidement cet été.

On sait à quoi s'attendre, si Soccer Québec demande l'application de certaines mesures sanitaires, on les connaît, nos documents sont déjà prêts et nous ne sommes plus devant l'inconnu, assure-t-il.

Réduire les équipes à Football Rouyn-Noranda

À Football Rouyn-Noranda, 2021 sera similaire à 2020. Le responsable de l'organisme, Laurent Barry, prévoit cependant un retour aux sources, en ce qui concerne le nombre de joueurs présents en même temps sur la surface de jeu.

Parfois, en jouant à l'extérieur de la région, on jouait plus à 8, à 9 ou à 12 joueurs, mais cette année, on va vraiment redescendre à 6 joueurs par équipe, croit-il.

Dans tous les cas, les organisations sportives espèrent que la situation permettra aux jeunes de faire du sport cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !