•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand salon du jeu vidéo E3 de retour ce printemps

Une photo montrant une foule rassemblée dans le Centre des congrès de Los Angeles. En avant-plan, on peut voir le logo de l'E3 suspendu par des câbles.

L'E3 est le plus important salon de jeux vidéo du monde.

Photo : La Presse canadienne / Colin Young-Wolff

Radio-Canada

Après une année d’absence en raison de la crise sanitaire, le rendez-vous international des pros de l’industrie du jeu vidéo Electronic Entertainment Expo (E3) renaîtra dans une nouvelle formule virtuelle en juin.

L’organisation a décidé de s’ouvrir au grand public en plus d’offrir son événement gratuitement en ligne. Une bonne nouvelle pour l’industrie vidéoludique, mais également pour ses fans, qui, pour la première fois, pourront assister à la grand-messe.

L’Entertainment Software Association (ESA), l’association américaine qui organise tous les ans cette réunion très prisée par les pros de l’industrie du jeu vidéo et par la presse spécialisée, en a fait l’annonce sur son compte Twitter mardi.

Cette année, l’E3 évolue vers un événement plus inclusif. Nous sommes toujours en quête de trouver des façons d’attirer les fans avec des révélations d’envergure et des occasions spéciales qui feront de cet événement une plateforme indispensable pour les jeux vidéo, a déclaré Stanley Pierre-Louis, président de l’ESA, par voie de communiqué.

Le programme est encore peu étoffé, mais les internautes peuvent s’attendre à des panels, du réseautage avec des développeurs et éditeurs, des conférences et quelques dévoilements de jeux vidéo et produits en avant-première, selon le site Internet d’E3.

L’initiative est par ailleurs appuyée par des géants de l’industrie, dont Capcom, Kock Media, Konami, Microsoft, Nintendo, Take-Two Interactive, Ubisoft et Warner Bros. Games.

La réunion virtuelle E3 se déroulera du 12 au 15 juin prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !