•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malartic veut connaître les priorités de sa population

L'hôtel de ville de Malartic.

L'hôtel de ville de Malartic (archives)

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

La Ville de Malartic lance une consultation afin de prendre le pouls de sa population quant à sa qualité de vie et la consulter sur ses priorités pour les trois prochaines années.

L’exercice se déroule jusqu’à la fin avril et servira à l’élaboration d’une nouvelle Politique familiale et des aînés 2021-2024.

Par le biais d’une plateforme en ligne ou d’un questionnaire disponible à la bibliothèque, les gens peuvent s’exprimer sur plusieurs aspects touchant leur milieu de vie, leur santé et bien-être ou encore le dynamisme du milieu.

On a bâti le questionnaire en fonction du contexte prépandémique. On espère tous un retour à la vie normale et on veut que la pandémie teinte le moins possible notre recherche d’informations, explique le maire Martin Ferron.

Il ajoute que des efforts seront déployés pour s’assurer de rejoindre toutes les sphères de la population.

On ne veut pas se contenter d’un sondage, note-t-il. On veut être dynamiques et porter une attention particulière aux gens des Premières Nations qui vivent à Malartic, ou encore les nouveaux arrivants. Ils ont peut-être des besoins auxquels on n’aurait pas pensé. Avec nos organismes, on va s’assurer d’aller chercher toutes les informations pour inclure le plus de gens possible dans nos démarches. Le but, c’est d’arriver avec des objectifs réalistes qui sont en lien avec les attentes des gens.

La population pourra aussi se prononcer sur différentes propositions, comme par exemple la réduction de la limite de vitesse dans les rues, le besoin de terrains de pickleball ou encore le développement de l’agriculture urbaine.

Les citoyens pourront également soumettre leur propres propositions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !