•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une plateforme sherbrookoise pour trouver des employés en télétravail

Une femme travaille sur un ordinateur portable. Une tasse de café et des lunettes se trouvent en avant-plan.

Plus de 3000 candidats sont disponibles sur la plateforme.

Photo : iStock / Maryna Andriichenko

Radio-Canada

Une nouvelle plateforme de recrutement voit le jour à Sherbrooke. L'entreprise Job.Etrouve offre aux entreprises de consulter directement une banque de candidats prêts à pourvoir des postes en télétravail.

Créée en 2017, Job.Etrouve s'occupait auparavant de proposer des candidats en entreprises en pénurie de main-d'oeuvre. Depuis février, ces dernières peuvent se brancher directement sur la plateforme et consulter la banque de candidats, qui comprend plus de 3000 personnes.

Avant, c'était quand même assez long, admet la directrice générale Azra Hasanefendic. Ils nous contactaient, on prenait rendez-vous, on prenait en note les dossiers, on présentait deux ou trois candidatures [...] Présentement, parce qu'on a remarqué le manque de main-d'oeuvre, et les entreprises ont souvent besoin de plus qu'un employé, elles ont demandé s'il y avait une autre façon de passer à travers tous les candidats sans avoir à passer par toute la prise de rendez-vous.

L'entreprise sherbrookoise a également ouvert davantage ses portes aux candidats canadiens, elle qui se spécialisait en recrutement à l'étranger. Avec la pandémie, les candidatures de partout au Canada se sont mises à affluer.

On avait remarqué qu'il y avait une demande outre région, outre province, qui commençait à se former, explique la directrice générale. On avait plusieurs candidats qui voulaient savoir : "Moi, je suis de Vancouver. Est-ce que je peux passer par votre plateforme?". On s'est dit : "Pourquoi pas?". La COVID, ce qu'elle nous a permis de démontrer, c'est que c'est possible le télétravail.

Tous les candidats ont par ailleurs été évalués selon les standards du marché canadien, ajoute Azra Hasanefendic. Ces derniers proviennent d'une panoplie de secteurs.

Les entreprises, quand elles viennent nous voir, elles sont découragées parce que la plupart vont dire que ça fait trois, quatre, cinq, six mois qu'elles ont fait un affichage de poste, et elles n'ont aucune candidature. Surtout dans la programmation.

Une citation de :Azra Hasanefendic, directrice général de Job.Etrouve

Service à la clientèle, adjoints administratifs, tout ce qui est marketing, gestionnaires de réseaux sociaux ou de programmeurs web, souligne Azra Hasanefendic. On a déjà eu des architectes. Tout ce qui est se fait en télétravail.

Les candidats peuvent aussi postuler en ligne lorsqu'un emploi pertinent à leur profil est affiché sur la plateforme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !