•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mario Pelchat dénonce le manque de solidarité des radios commerciales

Photo du chanteur.

Mario Pelchat a pris la parole pour défendre les autres artistes de son industrie.

Photo :  La production est encore jeune inc. / Karine Dufour

L’auteur-compositeur-interprète Mario Pelchat s’insurge contre les radios commerciales qui vont à l’encontre de l’engouement pour les produits locaux en diffusant trop peu de chansons francophones.

Celui qui est aussi producteur affirme que les propriétaires de ces stations devraient se sentir directement interpellés par l’appel à l’achat local lancé par le gouvernement du Québec pour contrer les effets économiques de la pandémie.

On dirait que rendu aux stations de radio, cette consigne d’encourager local ne les concerne pas, alors qu’elles devraient être les premières à mettre de la musique d’ici pour les artistes qui, en ce moment, souffrent énormément dans cette crise.

Une citation de :Mario Pelchat
Un micro dans un studio de radio avec des écrans et une console en arrière-plan.

Mario Pelchat aimerait entendre plus de chansons francophones issues d'artistes québécois sur les ondes commerciales.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, il s’est dit indigné de la situation. Il précise que certains de ses amis artistes songent carrément à changer de métier devant les chutes de revenus.

Ça prend des chansons françaises en radio, plus de chansons d’ici. Il faut mettre de l’avant notre culture.

Une citation de :Mario Pelchat

Selon lui, les radios qui prétendent faire jouer de la musique anglophone pour toucher davantage les jeunes se trompent royalement. Le chanteur de Dolbeau-Mistassini maintient que les jeunes auditeurs n’écoutent plus les radios commerciales et se tournent plutôt vers Internet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !