•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ligue Frontier : importante réunion pour la survie des équipes canadiennes

Match des Capitales de Québec contre les Aigles de Trois-Rivières au stade Canac.

Un match de baseball entre les Aigles de Trois-Rivières et les Capitales de Québec au stade Canac.

Photo : Radio-Canada

La troisième vague qui frappe durement le Québec et l'Ontario pourrait faire chavirer des concessions canadiennes de baseball indépendant, dont les activités sont intimement liées avec l'ouverture des frontières à l'international.

Les Capitales de Québec, les Aigles de Trois-Rivières et la nouvelle concession des Titans d'Ottawa, évoluant tous trois dans la Ligue Frontier, auront de la difficulté à survivre à une autre saison annulée, aux dires de Michel Laplante, président des Capitales.

Ce dernier représente donc les trois formations canadiennes à Orlando, en Floride, à l'occasion d'une réunion d'urgence avec les autres dirigeants de ce circuit composé de 16 équipes.

Un logo représente un joueur de baseball rouge avec une feuille d'érable tatouée sur son biceps gauche, tenant un bâton de baseball derrière le parlement d'Ottawa.

Le logo de la nouvelle équipe de baseball professionnel d'Ottawa se nomme les Titans.

Photo : Gracieuseté des Titans d'Ottawa

Ô Canada, s'il vous plaît

Alors que la COVID-19 gagne du terrain, l'homme de baseball tente quant à lui de gagner du temps avant que les équipes américaines décident de faire bande à part et adoptent un calendrier dans lequel les matchs seraient disputés entièrement aux États-Unis.

On a étiré l'élastique le plus qu'on pouvait. Ce sont de bons partenaires. C'est pour cette raison qu'on a accepté et repoussé la situation. Est-ce qu'on est capable de gagner encore une semaine ou 10 jours? C'est ce que je tente de faire. De gagner un peu de temps avant de se compromettre, explique M. Laplante à l'émission matinale Première heure.

Il y a un lien de confiance qu'on doit maintenir parce qu'il y a d'autres années qui s'en viennent aussi.

Une citation de :Michel Laplante, président des Capitales de Québec
Michel Laplante, président des Capitales de Québec

Michel Laplante, président des Capitales de Québec, est inquiet.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Laplante ne lance pas la première pierre, mais...

Au lendemain du long week-end de Pâques qui rime souvent avec baseball, Michel Laplante refuse de lancer la première pierre au gouvernement Legault et la santé publique qui ne lui permettent toujours pas de s'avancer auprès de ses partenaires américains.

Laplante aimerait néanmoins avoir quelques réponses à fournir, comme la neige fond dans les stades de baseball du nord-est.

[J'aimerais que la santé publique] se compromette, de dire oui ça va être possible de jouer au Canada le 1er juin, le 15 juin, le 20 juin, et de mettre vraiment une date sur ce qu'on croit qui peut arriver.

Une citation de :Michel Laplante, président des Capitales de Québec

C'est très difficile de s'engager dans une saison avec des joueurs qui, finalement, ne pourront pas traverser pour venir jouer ici, ce serait vraiment de mettre ces équipes-là en péril. Le baseball, ça se joue pratiquement tous les jours, donc c'est très difficile d'interchanger des matchs, comme dans d'autres sports, ajoute M. Laplante.

Une ligue canadienne à trois équipes?

Le scénario d'une saison disputée uniquement entre les trois équipes canadiennes est envisagé, mais le recrutement de bons joueurs poserait assurément problème.

C'est très difficile, le joueur qui perd son emploi dans le AA et qui se dit : je veux retourner dans le baseball indépendant pour prouver que je suis en santé, que je suis bon, ce joueur-là veut aller dans une ligue où il va y avoir des statistiques, où il y aura des dépisteurs pour le voir jouer.

Avoir seulement des joueurs canadiens avec trois équipes canadiennes, ce serait très difficile à faire. Mais ce genre de situation, on la regarde.

Une citation de :Michel Laplante, président des Capitales de Québec

Aide pour survivre

Les Capitales ont obtenu une aide financière de 200 000 $ de la Ville de Québec, le 1er mars dernier, pour poursuivre leurs opérations dans ce contexte difficile. Le président des Capitales, Michel Laplante, avait alors indiqué que l’annulation de la saison 2020 avait occasionné des pertes de 450 000 $. Ce déficit a dû être entièrement absorbé par les actionnaires de l’équipe.

Ainsi, l'organisation québécoise pourrait-elle survivre à une autre saison annulée malgré l'aide de l'administration Labeaume?

Sûrement, mais ce n'est pas évident de ne pas être sur un terrain pendant deux ans et demi. Il y a les joueurs, mais aussi les employés qui se trouvent quelque chose d'autre. Il y a beaucoup de choses au-delà des Capitales., conclut Michel Laplante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !