•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La boxe professionnelle serait de retour à Gatineau l'été prochain

Le groupe Eye the Tiger Management prépare le premier gala en Outaouais depuis 2016.

Deux boxeurs s'affrontent dans un ring.

David Lemieux (à droite) lors d'un combat au Centre Bell contre l'Ukrainien Maksym Bursak

Photo : Vincent Ethier/Eye of the Tiger Management

La boxe professionnelle pourrait faire son retour à Gatineau l’été prochain. Le groupe Eye of the Tiger Management (EOTTM) travaille à l’organisation d’un gala en juillet.

Le promoteur Camille Estephan vient tout juste de reporter son dernier gala prévu pour le 17 avril à Québec, mais il a déjà les yeux rivés sur les prochains mois. 

On va prendre un combat à la fois et un gala à la fois, spécialement en temps de pandémie, mais on espère être à Gatineau avec un gala possiblement à l’extérieur pour pouvoir permettre à une foule d’y assister, précise le président d'EOTTM, Camille Estephan, qui a confié à Radio-Canada avoir en tête un concept du type boxe et BBQ. 

Camille Estephan parle au micro devant un lutrin.

Le promoteur d'Eye of the Tiger Management Camille Estephan

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

C’est un marché qu’on connaît bien et qu’on aime beaucoup. Chaque fois qu’on a eu la chance de se présenter à Gatineau, on l’a fait.

Une citation de :Camille Estephan, président d'EOTTM

Les détails d’un éventuel gala restent à ficeler. Camille Estephan travaille en priorité à organiser, en mai, le gala qui devait se dérouler à Québec dans deux semaines. Il y a toutefois fort à parier que le Hilton Lac-Leamy serait mis à profit. Tous les derniers galas de boxe organisés en Outaouais l’ont été à cet endroit. 

On n'a pas déterminé les détails, mais on regarde quelques places. Ce serait le 10 ou le 17 juillet. Je n’en ai même pas parlé à mes boxeurs encore. On veut être à Gatineau souvent et c’est un plaisir pour moi, j’ai toujours raffolé des foules là-bas, insiste Estephan. 

Le Groupe Yvon Michel a présenté le dernier événement de boxe professionnelle à Gatineau, à l’automne 2017, avec Marie-Ève Dicaire en finale. EOTTM quant à lui n’a pas remis les pieds en Outaouais depuis l’hiver 2016.

Un boxeur local, ça aide

Ce n’est pas un hasard si EOTTM lorgne à nouveau le marché gatinois. Le groupe vient d’ajouter un boxeur local, Alexandre Gaumont, à son écurie. Le boxeur du secteur de Buckingham devait participer à son premier combat professionnel à Québec. 

Alexandre Gaumont lance un crochet de gauche au corps de son adversaire pendant un combat d'entraînement.

Le boxeur Alexandre Gaumont lors d'un combat simulé avec le boxeur professionnel Danyk Croteau.

Photo : Courtoisie / Line Ducharme

C’est un talent tout simplement extraordinaire. Il a beaucoup de puissance. Son ratio de K. O. dans ses combats, on voit rarement ça dans la boxe amateur. Je pense qu’il est fait pour la boxe pro et le timing est bon, analyse Estephan. 

La boxe professionnelle en Outaouais s’est faite discrète depuis quelques années. Danyk Croteau n’a pas combattu depuis l’automne 2019 après une défaite contre Jan Michael Poulin, alors que Vanessa Lepage-Joanisse est elle aussi à l’arrêt depuis plus de trois ans. 

La région est toujours à la recherche du prochain espoir qui défendra la discipline ici. EOTTM est convaincu d’avoir trouvé une perle. 

Il vient d’une famille de boxe. Il en mange. Ça fait longtemps qu’il en fait et il a beaucoup d’expérience. Personne ne voulait l’affronter, alors il est déjà bien outillé pour aller de l’avant contre des gars plus expérimentés, croit Estephan.

Le plan est de faire combattre Gaumont en mai lors du gala remis, à Québec. Il pourrait ensuite se battre devant parents et amis à Gatineau... si la pandémie et la santé publique le permettent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !