•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maude Marquis Bissonnette entamera la course à la mairie de Gatineau le 25 avril

Portrait de la femme devant un projet immobilier en construction.

Maude Marquis-Bissonnette, chef en attente d’Action Gatineau. (Archive)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Maude Marquis-Bissonnette est cheffe en attente du parti Action Gatineau jusqu’au 25 avril, date à laquelle le maire et actuel chef, Maxime Pedneaud-Jobin lui cèdera les rênes du parti.

La période de mise en candidature de la course à la chefferie d’Action Gatineau s’est conclue dimanche, et Maude Marquis-Bissonnette était l’unique personne en lice. La conseillère du district du Plateau est la seule personne à avoir rempli les conditions établies par la formation politique.

Le 25 avril 2021, la candidature de la conseillère sera officialisée lors de l'Assemblée générale de chefferie d’Action Gatineau, confirme le parti par voie de communiqué mardi.

Nous sommes vraiment heureux d’avoir comme prochaine cheffe une femme d’exception qui a visiblement à cœur le bien-être de la Ville, de ses citoyens et de l’environnement, a écrit Donald Roy, président d’Action Gatineau.

Maude Marquis-Bissonnette incarne les valeurs du parti au quotidien et nous sommes convaincus qu’elle saura rallier les gatinoises et gatinois derrière elle.

Une citation de :Donald Roy, président d’Action Gatineau

En entrevue à l’émission Les matins d’ici, la cheffe en attente du parti s’est dit être très contente de prendre la relève. Je suis fière de comment j’ai pu contribuer à notre ville depuis presque 4 ans et je pense que je peux encore continuer, soutient Mme Marquis-Bissonnette.

Dans les derniers mois, j’ai entamé une tournée de Gatineau qui m'a permis d'aller à la rencontre des citoyens, dans le contexte de la COVID-19, faut oublier le porte-à-porte, affirme la conseillère municipale.

Je vais déposer un livre avec des propositions que j’ai récoltées au cours de cette tournée et ça va me permettre d'expliquer ma vision comme future cheffe d’Action Gatineau, permettre aux gens de prendre connaissance de ces propositions et alimenter la plateforme électorale, qui est votée par les membres et portée par les élus.

Une citation de :Maude Marquis-Bissonnette, cheffe en attente d'Action Gatineau

Cette consultation des quelque 2300 membres du parti est toujours en cours selon la nouvelle cheffe du parti. D'ici le 25 avril, on veut continuer de parler à tous les membres, je veux leur parler à tous, précise Mme Marquis-Bissonnette.

Un des dossiers que veut porter la candidate à la mairie de Gatineau est celui de l’environnement.

Un dossier que je veux qu’on aborde, c’est celui de la relance économique, soutient-elle. La pandémie a beaucoup d’impact chez beaucoup d’entreprises locales. On veut soutenir ces entreprises, mais évidemment on veut en profiter pour faire un certain virage notamment au niveau de l’environnement. J'aimerais qu’on en parle davantage, qu’on parle du centre-ville aussi et des artères commerciales dans tous nos secteurs.

Il faut continuer de parler de lutte aux changements climatiques d'adaptation, un dossier que j’ai beaucoup porté au cours des dernières années. Évidemment, Maxime Pedneaud-Jobin y croit, mais c’est un dossier que j'ai porté et auquel je crois beaucoup. Je pense qu’il y a urgence d'agir et il faut accélérer nos efforts dans ce dossier-là, conclut-elle.

En annonçant qu’elle serait candidate à la chefferie d’Action Gatineau, au début mars, Mme Marquis-Bissonnette confirmait par le fait même qu’elle convoitait aussi la mairie de la Ville.

La mieux placée, dit le maire Pedneaud-Jobin

Bien qu'il n'y ait pas eu de course à la chefferie à proprement parler, le maire Maxime Pedneaud-Jobin se dit satisfait de voir que plusieurs personnes ont démontré un intérêt.

À Action Gatineau, ce n'est pas comme si on a des factions qui s'affrontent [...] On a une vision commune, on sait où on veut s'en aller. Il fallait donc regarder qui était le mieux placé pour amener Action Gatineau encore plus loin. Et la conclusion de l'ensemble de l'équipe, c'est que c'est Mme Marquis-Bissonnette la mieux placée, a-t-il expliqué.

Mme Marquis-Bissonnette va beaucoup donner à Gatineau.

Une citation de :Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le maire de Gatineau a loué la campagne à la chefferie de la conseillère municipale.

Je suis assez emballé de ce que j'ai vu dans les dernières semaines. Elle a fait une tournée de Gatineau ce qui va améliorer le contenu du programme, elle a attiré des bénévoles [...]. Ça incarne bien ce que c'est Action Gatineau : un outil de participation citoyenne, un parti d'idées, un lieu de rassemblement et de réflexion sur l'avenir de Gatineau, estime M. Pedneaud-Jobin.

Deux personnes ont annoncé qu’elles se lançaient dans la course à la mairie comme candidats indépendants, soit le conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean François LeBlanc, et l’ex-présidente-directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle.

Les élections municipales auront lieu en novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !