•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de vélos à l'Île-du-Prince-Édouard

À droite, un cycliste dans la rue. À gauche, son reflet dans une fenêtre.

Les Insulaires auront de la difficulté à mettre la main sur un vélo cet été!

Photo : Radio-Canada / David Richard

Radio-Canada

Ce printemps, impossible de mettre la main sur une bicyclette avant des semaines, voire des mois, dans certaines boutiques de l'Île-du-Prince-Édouard.

Cette situation préoccupe énormément le propriétaire du Outter Limit Sports, un magasin de vélos dans le centre-ville de Charlottetown, qui a déjà vu ses ventes exploser l’an dernier.

C’est pire, vraiment pire que l’année dernière, dit Brett Doyle, en faisant référence au nombre de personnes qui entrent dans son magasin dans l’espoir de trouver leur nouvelle bicyclette.

Un homme avec un masque dans un magasin de sport répare un vélo sur un comptoir.

Brett Doyle, propriétaire du Outter Limit Sports, craint une pénurie de vélos avant l'arrivée de l'été.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Il ajoute que des clients réservent parfois des vélos à 600 $, et ce, même avant que la marchandise ne soit arrivée en magasin et que le client en question n'ait pu tester le produit.

Les jours de janvier et février, nous n’avons habituellement personne qui vient voir pour un vélo mais, cette année, nous pouvions en vendre plusieurs par jour, ajoute le propriétaire.

Les stocks sont complètement épuisés par rapport à l'année dernière. Les entreprises n'ont pas de produits, les entrepôts sont vides et la demande est exactement au même point que l'année dernière.

Une citation de :Brett Doyle, propriétaire du magasin Outter Limit Sports

Il n'est pas le seul à avoir constaté cet intérêt des Insulaires pour ce sport. Dayan Gonzalez, gérant chez MacQueen's Bike Shop, fait le même constat.

Un homme avec un chandail bleu et une casquette parle au micro dans un magasin de vélo.

Dayan Gonzalez, gérant chez MacQueen's Bike Shop, explique que les vélos se font de plus en plus rares dans la province.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Tous les jours, nous recevons une grande quantité de personnes qui se demandent quand arriveront les vélos ou encore si nous en avons en magasin, dit-il.

Même les pièces sont devenues une rareté dans la province, constate M. Gonzalez, qui ajoute qu’il lui arrive de devoir refuser des clients par manque de pièces ou de temps.

Une femme semble réparer une roue de vélo.

Plusieurs personnes tentent de réparer leur vélo elles-mêmes, explique Dayan Gonzalez, qui ajoute toutefois que les pièces sont aussi très difficiles à trouver.

Photo : getty images/istockphoto

Les magasins sont donc forcés de s'adapter et les commandes s'effectuent maintenant jusqu'à 2 ans à l'avance, affirme Dayan Gonzalez.

Les experts du secteur demandent donc aux Insulaires de s'y prendre dès que possible pour réserver leur vélo en vue de 2022.

Avec les renseignements de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !