•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le don de sang pour combattre l'intolérance envers les Asiatiques

Trois personnes asiatiques donnent du sang dans une clinique de la Société canadienne du sang.

Steven Gan, 22 ans (au centre) espère que le recrutement de gens qui donnent de leur sang aidera à diminuer la discrimination contre les personnes d'origine asiatique au pays.

Photo : Radio-Canada / Christina Sahertion

Radio-Canada

Un étudiant de l’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, a décidé de répondre à la vague de haine et de discrimination à laquelle sont confrontés les Canadiens d’origine asiatique pendant la pandémie. Pour combattre ce phénomène, il rallie des gens pour qu’ils donnent de leur sang.

Étudiant en commerce, Steven Gan, qui est âgé de 22 ans, a des origines chinoises. Il s’est senti dévasté face aux reportages sur cette vague de haine. Il raconte que des gens ont ouvert des canettes de boissons gazeuses pour les verser sur la tête de certains de ses amis, ou que d’autres se sont fait traiter de tous les noms.

C’est horrible de voir ça et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici, c’est une raison de nous rassembler et d’être unis, dit-il.

Cette semaine, la police a lancé une enquête sur deux attaques contre des personnes d’origine asiatique qui se sont produites dans le Lower Mainland, tandis que la fin de semaine précédente, des centaines de personnes ont manifesté contre les Asiatiques devant le Musée des beaux-arts de Vancouver.

Parce qu’ils veulent aider, Steven Gan et ses amis de l’université et de son église organisent une collecte de sang.

Jusqu’ici, deux douzaines de personnes se sont engagées à donner du sang sur une base régulière. Un groupe de 12 personnes ont fait un don de sang samedi à Vancouver.

Nous voulons offrir tout ce que nous pouvons, même notre sang, même quelque chose qui provient de l’intérieur de nous, dit Steven Gan. Et cela peut servir d’acte de résistance à la discrimination que l’on observe.

La Société canadienne du sang a déclaré que les efforts des communautés sont les bienvenus et qu’elle encourage plus de Canadiens à devenir des donneurs.

Elle dit avoir besoin de plus de 100 000 nouveaux donneurs au Canada pour répondre aux besoins.

La Société canadienne du sang dit aussi condamner le racisme et l'intolérance ainsi que toute forme de haine contre les Asiatiques. Elle s’engage à faire sa part pour éliminer le racisme au pays.

Avec des informations de Chad Pawson, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !