•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa, Toronto et Peel demandent un reconfinement total

Trois portraits juxtaposés.

La Dre Eileen de Villa (Toronto), la Dre Vera Etches (Ottawa) et le Dr Lawrence Loh (région de Peel)

Photo : Radio-Canada / CBC News

Les médecins hygiénistes de Toronto, d'Ottawa et de Peel demandent un reconfinement panprovincial total et immédiat.

C'est ce qu'ils ont déclaré dans une lettre cosignée envoyée au médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams.

Nous vous demandons, en tant que médecin hygiéniste en chef, de diffuser une ordonnance de maintien au domicile à l'échelle de la province, peut-on y lire.

La Dre Eileen de Villa (Toronto), la Dre Vera Etches (Ottawa) et le Dr Lawrence Loh (région de Peel) soulignent que la troisième vague de COVID-19 est en pleine croissance.

L'imposition d'un ordre de rester à la maison est nécessaire pour prévenir et atténuer la morbidité et la mortalité à grande échelle et les pressions irréparables sur le système de soins de santé, lit-on dans la requête.

Des mesures plus fortes seront nécessaires pour inverser la montée subite actuelle [observée dans] nos bureaux de santé [entre autres]. Peel et Toronto ont tous deux connu une croissance rapide des cas alors qu'ils étaient placés en zone grise du cadre de réponse COVID-19, soulignant la nécessité de mesures de santé publique plus fortes.

Les responsables de la santé publique des trois régions affirment que la croissance rapide du pourcentage de cas de COVID-19 liés à de nouveaux variants du SRAS-CoV-2 est très préoccupante. Ces variants ont des conséquences plus graves et plus fatales.

Interdiction de voyager entre les régions

En plus de demander un ordre de rester à la maison pour tous les Ontariens, les trois médecins hygiénistes recommandent un resserrement des mesures sanitaires dans plusieurs aspects de la vie courante.

La lettre recommande au Dr Williams d'interdire les déplacements entre les régions de la province.

Elle suggère aussi une révision de la liste des commerces considérés comme essentiels afin d'en réduire le nombre.

De plus, le nombre d'employés permis sur le site devrait, en tout temps, être réduit de 50 %, selon les recommandations des trois médecins hygiénistes.

Finalement, la lettre fait écho aux demandes des syndicats d'enseignants et suggère la fermeture des écoles dans les régions où il y a plusieurs éclosions.

La lettre a également été envoyée au Dr David McKeown, président de la Table de concertation sur les mesures de santé publique du ministère de la Santé.

Une croissance rapide

Le nombre de cas quotidiens de COVID-19 est en constante augmentation en Ontario depuis la levée graduelle de l'ordre de rester à la maison, le 10 février. Une partie des restrictions a été levée le 16 février pour la majorité de la province. Puis, les restaurateurs des régions les plus touchées de la province ont pu rouvrir, en terrasse seulement, le 20 mars.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a ordonné une nouvelle fermeture des terrasses dans les régions les plus touchées par la pandémie moins de deux semaines plus tard.

Entre la deuxième et la troisième vague, le nombre de nouveaux cas quotidiens a atteint un creux de 745 le 2 février. Lundi, la province rapportait 2938 nouveaux cas de COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !