•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Séminaire Sainte-Marie fermé pour les deux prochaines semaines

Le Séminaire Sainte-Marie.

Le Séminaire Sainte-Marie.

Photo : Site internet Séminaire Sainte-Marie

Radio-Canada

La direction du Séminaire Sainte-Marie, à Shawinigan, prend la décision de fermer son établissement pour éviter une propagation de la COVID-19 à l’intérieur de ses murs. Jusqu’au 16 avril, les élèves devront faire l’école à distance après la détection, dimanche, d’un cas dans une classe de secondaire 1.

Lors d’une situation similaire, la santé publique retire normalement les personnes ayant été en contact avec la personne infectée. Mais c’est pour éviter une propagation rapide que la direction de cette école privée a décidé d’aller plus loin que les mesures recommandées.

Je me fie un peu à l’expérience des autres écoles qui ont eu ces problèmes-là avant nous autres, parce qu’on a été assez épargnés par la COVID jusqu’à maintenant. Donc, on utilise l’expérience des autres écoles qui ont eu des problèmes après, parce qu’un cas devient deux, devient trois, et au lieu de fermer pour [quelques] jours, on s’est dit que vu qu’on a un cas, on va tout de suite prendre les mesures qu’il faut pour l’enrayer et prévenir peut-être d’éventuels problèmes, explique le directeur général, Jean-Sébastien Roy.

Les 215 élèves qui fréquentent le SSM devront donc faire l’école à la maison en mode virtuel pour les prochaines semaines. Nos cours à distance ont fait leurs preuves, donc on sait qu’il n’y aura pas d’impact au niveau pédagogique, poursuit M. Roy.

Impossible de savoir pour le moment si le cas positif est un variant, mais l’établissement a décidé de ne pas prendre de chance.

Pour les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire, c’est donc un retour à la maison après quelques semaines d’école en présentiel à temps plein. Jean-Sébastien Roy dit être heureux d’avoir vu ces élèves revenir à l’école. Les jeunes avaient besoin de se voir à temps plein, souligne-t-il.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !