•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un convoi de 48 travailleurs étrangers exposé à la COVID-19

Un travailleur de laboratoire examine un test de COVID-19.

Malgré trois tests de dépistage par Santé Canada, deux travailleurs ont finalement contracté la COVID-19 entre Montréal et la Gaspésie (archives).

Photo : Reuters / Leon Kuegeler

Sophie Martin

Une quarantaine de travailleurs étrangers de l'entreprise E. Gagnon & Fils se rendant en Gaspésie ont été exposés à la COVID-19 dans les derniers jours.

Alors que tous les travailleurs avaient été déclarés négatifs après leur quarantaine à l'hôtel, deux personnes ont obtenu un résultat positif avant leur entrée à l’usine.

Chaque année, l’usine E. Gagnon & Fils, qui se spécialise dans la distribution de crabe et de homard, fait appel à des gens de l’extérieur pour venir les aider.

Lors de leur transport en autobus de Montréal à la Gaspésie, un des deux autobus est tombé en panne dans le secteur d’Amqui. On a pris la décision de mettre tous les travailleurs dans le même véhicule.

Selon le vice-président marketing de E. Gagnon & Fils, Bill Sheehan, les procédures étaient en place pour favoriser le respect des mesures sanitaires. Tous les travailleurs portaient un masque, et des vitres de plexiglas étaient positionnées entre les rangées dans le véhicule.

Trois tests de COVID-19 avaient été faits par Santé Canada avant l’embarquement vers la Gaspésie. M. Sheehan a de la difficulté à comprendre comment le virus a pu s'infiltrer.

On pensait qu’on aurait zéro problème, qu’on avait pris toutes les précautions nécessaires, explique-t-il.

Ils nous ont dit que les trois tests avaient été passés, que la quarantaine était faite, que tout était beau.

Une citation de :Bill Sheehan, vice-président marketing de E. Gagnon & Fils

Le vice-président de l'entreprise se dit chanceux d’avoir finalement demandé un quatrième test.

Peut-être que certaines de ces personnes seraient dans l’usine aujourd’hui si on n’avait pas fait les tests. On se serait ramassé en fin de semaine avec une éclosion, croit-il.

Tous les travailleurs de l’usine sont de retour en quarantaine dans quatre logements différents. Les deux personnes positives sont isolées du reste des travailleurs. Un nouveau test de dépistage sera effectué au dixième jour pour assurer un retour au travail sans danger. Le retour est prévu le 16 avril.

Un impact financier important

En raison de ce manque d’employés, l’entreprise E. Gagnon & Fils a dû réduire ses chaînes de production. Habituellement distribué en Asie, le crabe des neiges sera uniquement offert aux Américains et aux Canadiens cette année.

On a tassé la production pour le Japon, qui demande plus d’employés. On a annulé ça et de petits formats. On va simplifier la chaîne de production au maximum, explique M. Sheehan.

Avec les frais d’hôtel et le salaire moyen de 1000 $ par semaine à verser à chacun des employés qui sont en quarantaine, M. Sheehan évalue les pertes à des centaines de milliers de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !