•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume s’en prend à Dan Marino et aux propriétaires de CHOI

Régis Labeaume en avant plan dans un moniteur sur le plateau de l'émission Tout le monde en parle.

Régis Labeaume était l'invité de Guy A. Lepage.

Photo : Radio-Canada

« Moi je pense que le comportement des propriétaires de la station est dangereux pour la santé publique » , a lancé le maire de Québec en entrevue à l'émission Tout le monde en parle, dimanche. Guy A. Lepage venait de lui demander s’il pensait que le comportement des propriétaires de CHOI nuisait à l’effort collectif contre la COVID-19 en invitant des leaders conspirationnistes au micro.

C'est payant, il ne faut pas être naïf, ces propriétaires-là ont décidé d'avoir ce genre de contenu éditorial pour faire de l'argent. C'est juste que c'est dangereux, ils sont devenus dangereux, a souligné le maire de Québec qui participait à l’émission en virtuel en raison des mesures sanitaires en vigueur.

Si le sujet a été soulevé, c’est parce que la station de radio avait l’habitude de donner une tribune au propriétaire du Mega Fitness Gym, Dan Marino. Des entrevues qui ont d’ailleurs été retirées du site internet de CHOI.

« Il est actuellement l'homme le plus populaire en ville pour les mauvaises raisons parce que tous les commerçants lui en veulent à mort. »

— Une citation de  Régis Labeaume

Rappelons que, vendredi, la santé publique régionale a précisé que l’éclosion au Mega Fitness Gym avait mené à l’infection de 147 personnes, en plus de s'être répandue dans une vingtaine de milieux de travail.

C'est une totale irresponsabilité, c'est une irresponsabilité envers ses employés, ses clients , a lancé le maire en qualifiant M. Marino de porte-parole des négationnistes.

« Pendant qu'il devait être fermé, il avait des clients le soir à la brunante avec une lumière tamisée, faut vraiment le faire. »

— Une citation de  Régis Labeaume

Régis Labeaume souhaite tout de même un prompt rétablissement à l’homme d’affaires qui a contracté la COVID-19.

Denis ou Valérie?

Pas question non plus pour Régis Labeaume de prendre position sur l'issue de l’élection à venir dans la métropole.

J'ai fait de bonnes affaires avec Denis, mais je suis très redevable à Valérie Plante. Si on a un tramway ici à Québec, c'est parce qu'elle a eu la grandeur d'âme et surtout elle s'est élevée pour faire en sorte que des sommes viennent à Québec.

Ça va être une belle bataille, conclut-il.

Quant à son avenir politique à lui, le maire de Québec a encore une fois refusé de répondre à la fameuse question. Il est trop tôt, a-t-il lancé, ajoutant qu’il prenait un malin plaisir à voir ses adversaires sur les talons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !