•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins exhortent l’Ontario à vacciner les travailleurs essentiels

L'Ontario prévoit de vacciner les travailleurs essentiels à la toute fin de la deuxième phase de sa campagne de vaccination.

Un travailleur d'épicerie portant un masque et une visière pousse des paniers.

Les travailleurs essentiels comme ce commis d'épicerie doivent continuer à se présenter au travail durant le confinement de 28 jours en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le directeur scientifique de la Table de consultation provinciale, le Dr Peter Jüni, demande au gouvernement provincial d’en faire plus pour les travailleurs essentiels qui sont les plus à risque de contracter la COVID-19.

Il affirme qu’en ce moment, environ la moitié des cas dans la province auraient été évitables, si les gens avaient suivi toutes les consignes de la santé publique.

L’autre moitié des cas est liée aux travailleurs essentiels et leur famille, selon lui. C’est un défi auquel il faut répondre, dit-il.

Il affirme qu’il conseillera le gouvernement Ford de délaisser la vaccination par groupe d’âge afin de pouvoir prioriser les travailleurs essentiels au cours des prochains jours et des prochaines semaines.

D’autres experts abondent dans le même sens. Le Dr Amit Arya, un médecin en soins palliatifs à l’Université McMaster et l’Université de Toronto, dénonce la stratégie de vaccination de l’Ontario dans les médias sociaux.

Il conteste le fait que des travailleurs essentiels qui sont exposés à de nombreuses personnes quotidiennement n’ont pas accès au vaccin, alors que d’autres personnes plus âgées, mais qui sont moins à risque d’être exposées, sont priorisées.

De son côté, le Dr Sumon Chakrabarti, un infectiologue à Trillium Health Partners affirme que la majorité des cas de la troisième vague viennent des travailleurs essentiels.

Le confinement manque la plus grande source d’infections, souligne-t-il. C’est une de mes plus grandes inquiétudes.

Il pense que la province devrait mener des campagnes de vaccination ciblées, accorder des congés de maladie payés et rehausser le dépistage.  Selon lui, les travailleurs essentiels sont durement touchés, mais ont quand même été négligés durant toutes les vagues de la pandémie. 

Vaccination prévue en juin

Les travailleurs essentiels doivent être vaccinés à la toute fin de la deuxième phase de la campagne de vaccination de la province, selon le plan qui a été publié par le gouvernement ontarien le 23 mars dernier.

Celui-ci prévoit que leur vaccination devrait commencer en juin.

Un emploi du temps qui illustre quand l'Ontario prévoit de vacciner différents groupes.

Le dernier calendrier projeté pour la vaccination a été publié le 23 mars. Selon le document, la vaccination des travailleurs essentiels qui ne peuvent travailler de la maison doit commencer en juin.

Photo : Ministère de la Santé de l'Ontario

Selon le plan en place, les Ontariens de plus de 60 ans et les personnes avec des problèmes de santé à risque élevé doivent recevoir le vaccin avant les travailleurs qui ne peuvent pas travailler à domicile.

Toronto se prépare à vacciner sur les lieux de travail

De son côté, le maire de Toronto, John Tory, affirme que la métropole est en train d'élaborer un plan pour vacciner les travailleurs essentiels sur leur lieu de travail.

John Tory en conférence de presse.

Le maire John Tory a visité une nouvelle clinique de vaccination de masse lundi. Le site The Hangar à North York devrait être en mesure d'administrer 1800 doses par jour lorsqu'il fonctionnera à plein régime.

Photo : .

Il dit que la Ville vise particulièrement les milieux à haut risque.

Ça sera plus facile pour les gens de se faire vacciner directement à l'endroit où ils ont plus de chance de contracter le virus.

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

On veut utiliser plus de ressources pour vacciner encore plus de gens. Ça inclut d'aller, quand on le peut, dans les lieux de travail où il y a plus de risque, a déclaré le maire Tory en conférence de presse.

Il a également parlé d'accroître les efforts de la Ville pour vacciner la population des quartiers où il y a le plus d'infections.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !