•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tradition chinoise de nettoyage des tombes est mise à mal par la COVID-19

Une femme pleure devant une tombe.

Selon le directeur d'un salon funéraire de Richmond, Tony Chun Pun Chan, les familles peuvent former de plus petits groupes cette année pour la fête de Qing Ming, en raison de la COVID-19.

Photo : Reuters / Jason Lee

Radio-Canada

La fête chinoise de Qing Ming, ou journée nationale de nettoyage des tombes, permet habituellement aux familles de se rassembler dans les cimetières pour honorer leurs morts. Cette année, la tradition doit être observée différemment en raison de la pandémie, et cela n'offensera pas les défunts, selon le directeur d'un salon funéraire de Richmond, en Colombie-Britannique.

Lors de cette fête qui tombe chaque année au début du mois d'avril, les familles se rendent aux tombes de leurs proches, nettoient et entretiennent l’espace et y déposent des objets commémoratifs.

Les offrandes comprennent des aliments traditionnels comme du gâteau aux dattes et des boulettes de riz, la combustion d’encens et de billets funéraires, une imitation de billets de banque que l'on brûle pour offrir de l'argent aux défunts dans l'au-delà.

C'est une célébration et une commémoration des ancêtres, explique Tony Chun Pun Chan, directeur de l'entreprise Can-Trust-Funeral à Richmond.

Selon lui, ceux que la fête honore comprendraient pourquoi il n'y aura pas de grand rassemblement cette année.

Je ne pense pas que les ancêtres veuillent mettre leurs familles vivantes en danger, dit-il. Ils comprendront que nous traversons une période difficile.

Depuis la mi-mars, les Britanno-Colombiens peuvent se rassembler à l'extérieur en groupes de 10 personnes maximum, à condition qu'il s'agisse du même groupe.

Puisque les rassemblements sont souvent assez importants, Tony Chun Pun Chan suggère que les familles se séparent en petits groupes pour rester en sécurité.

Avec les informations de The Early Edition

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !