•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conditions dangereuses pour le début de la pêche au crabe dans la zone 12

Des bateaux de pêche au quai de Rimouski. Il faut encore noir dehors.

Les crabiers sortent souvent en mer en pleine nuit, ce qui peut rendre la navigation plus difficile (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

Le début hâtif de la saison de pêche au crabe des neiges dans la zone 12 n'est pas sans conséquence pour la sécurité des pêcheurs, qui doivent redoubler de prudence.

Les conditions sont extrêmement difficiles. J'évalue ça comme étant à haut risque, affirme le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie, O’Neil Cloutier.

Ce que j'ai su, c'est que les gars ont fait extrêmement attention en sortant. Il y en a même qui ont retardé leur départ, observe-t-il après la première journée de la saison de pêche, qui s'est ouverte samedi.

C'est pire que pêcher au début décembre, parce qu'il y a des glaces qui circulent, le long des berges, des quais, dans les grandes rivières... ça peut être dangereux et les déplacements de nuit, c'est un peu plus compliqué.

Une citation de :O'Neil Cloutier, directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie

J'ai l'impression que les gars vont vouloir être moins téméraires. La témérité peut parfois être très cruelle, prévient M. Cloutier.

Cinq pêcheurs de la Nouvelle-Écosse se sont d'ailleurs retrouvés à l'eau samedi soir, après que leur embarcation ait chaviré au large de Chéticamp. Quatre d'entre eux ont pu être secourus, mais un cinquième pêcheur manque toujours à l'appel dimanche après-midi.

Une meilleure saison espérée

Malgré les risques, les crabiers se réjouissent de ce début de saison hâtif dans la zone 12, qui regroupe les crabiers de la Gaspésie, des Îles et des provinces de l’Atlantique.

La saison de pêche a été devancée cette année pour permettre aux pêcheurs de sortir en mer avant l'arrivée des baleines noires.

Des pêcheurs de crabe s'activent sur un bateau de Pêcheries Uapan, le 3 avril 2021.

Le crabe des neiges est au rendez-vous dans les eaux du Saint-Laurent, une bonne nouvelle pour les pêcheurs qui ont connu une saison difficile en 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

En 2020, la présence de baleines noires de l'Atlantique Nord avait entraîné plusieurs fermetures de zones de pêche, empêchant les crabiers d'atteindre les quotas permis.

L'an passé, les pêcheurs ont laissé globalement six millions de livres de crabe à l'eau. C'est 30 millions de dollars qui sont amputés des revenus des communautés, rappelle M. Cloutier.

Il estime que les baleines noires arrivent habituellement dans le Golfe vers le début du mois de mai.

Étant donné que cette année, la pêche se fait très tôt, on pourrait pêcher au moins un mois. On espère que ce moi-là va être bénéfique pour l'ensemble des pêcheurs, avance-t-il.

M. Cloutier prévoit également que la hausse du prix du crabe permette de compenser la baisse des quotas imposée par le ministère des Pêches et des Océans (MPO).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !