•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de grizzlys a augmenté en Alberta

Une famille de grizzly

Les grizzlys ont besoin d'un certain pourcentage de masse graisseuse pour se reproduire et élever leurs oursons.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les efforts pour augmenter la population de grizzlys en Alberta fonctionnent, affirme le ministère de l’Environnement et des Parcs qui estime que le nombre de grizzlys se situe entre 856 et 973 dans la province.

Il a même doublé aux contreforts à l’est du parc national Banff, dit le ministère en citant deux études de la population de ce grand ours brun des Rocheuses.

L’Alberta dénombrait 700 à 800 grizzlys en 2010 lorsque l’espèce a été déclarée menacée.

D’après le ministre de l’Environnement et des Parcs, Jason Nixon, la province a commandité une étude (Nouvelle fenêtre) de l’ADN des grizzlys en 2018 pour avoir une idée précise de leur population. Grâce à ces données claires, dit-il, nous pouvons désormais mettre à jour notre plan de relance des ours avec des approches basées sur la science .

Le scientifique Gord Stenhouse du groupe fRi Research qui a mené l’étude d’ADN des ours souligne que l’abondance de nourriture a été la clé de l’augmentation du nombre de grizzlys. Les femelles, précise-t-il, ont besoin d’accumuler 20 % de graisse corporelle lorsqu’elles vont hiberner à l’automne et donner naissance à des petits.

M. Stenhouse souligne aussi la gestion des forêts : Vous ouvrez le couvert forestier et permettez à la lumière de s’infiltrer, ce qui produit plus de nourriture pour les ours.

Par contre, le directeur général de la Grizzly Bear Foundation, Nicholas Scapillati, dont l’organisme tente de protéger l’espèce, rappelle qu’à part le bœuf musqué, les grizzlys sont les mammifères terrestres les plus lents à se reproduire en Amérique du Nord.

Sans oublier, estime M. Scapillati, qu’une population grandissante de grizzlys risque de faire pression sur le gouvernement pour que ces ours puissent être chassés, ce qui est interdit en Alberta depuis 2006. Cependant, rien n’indique que la province entend lever l'interdiction de chasser les grizzlys.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !