•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de Thorncliffe Park veulent bénéficier du programme ActiveTO

Un homme, tenant un café, marche d'un pas actif sur le trottoir.

Un Torontois marche sur le boulevard Overlea.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC

Radio-Canada

Près d'un an après le dévoilement d’ActiveTO, un plan qui vise à transformer les rues de Toronto pour faciliter la distanciation physique et le transport actif, les résidents de l'un des quartiers les plus durement touchés par la COVID-19 attendent toujours de voir des améliorations dans leur communauté.

Le programme ActiveTO, lancé en mai 2020 par la Ville, a permis l'installation rapide de voies cyclables temporaires, et d’autres améliorations pour rendre les routes plus sécuritaires à de nombreux endroits de la Ville Reine.

Les rues du centre-ville de Toronto, ou à proximité, en ont surtout bénéficié, comme l'avenue University, la rue Bloor et l'avenue Bayview. En revanche, les améliorations proposées au boulevard Overlea, au coeur du quartier Thorncliffe Park, restent au stade de l’étude.

Sur les neuf corridors identifiés par la ville pour améliorer les conditions de sécurité depuis le début d’ActiveTO, le boulevard Overlea est le seul où aucune nouvelle infrastructure n'a été installée.

Ce corridor reste à l'étude pour de possibles améliorations temporaires, peut-on lire dans un rapport de la Ville publié en mars.

Des cônes et une affiche indiquent aux utilisateurs qu'ils s'apprêtent à entrer dans une rue tranquille.

La Ville de Toronto a aménagé 60 km de rues tranquilles au mois de mai l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Annie Poulin

Le tronçon examiné va du chemin Don Mills au chemin Millwood et comprend un pont au-dessus de la rivière Don qui, selon de nombreux résidents du quartier, doit être amélioré.

C'est vraiment dangereux, confie Zanib Zaakia, élève au Marc Garneau Collegiate Institute, qui habite à Thorncliffe Park.

Pour améliorer ce point, Zanib Zaakia et certains de ses camarades de classe et enseignants préconisent entre autres un meilleur éclairage, des rambardes plus hautes, des trottoirs plus larges et des pistes cyclables.

Giselle Cordova, enseignante à l'école, ne comprend pas que la Ville n’agisse pas.

Selon le Service des transports de Toronto, la Ville a l’intention de commencer les travaux à l'intersection du boulevard Overlea et du chemin Don Mills en 2022, ainsi que de possibles travaux pour restaurer le pont.

Eric Holmes, porte-parole, dit que le service de transport en commun dans le secteur complique les choses. Étant donné qu'environ 40 autobus traversent le pont par heure, il faut s’assurer que tout changement pour aménager plus d'espace pour les cyclistes ou les piétons n'interfère pas avec les temps de trajet des autobus, dit-il.

Environ 33 500 véhicules utilisent également le pont chaque jour.

Toronto prévoit de tenir des consultations communautaires sur les changements possibles au pont plus tard cet été.

C'est un problème depuis des années. Nous méritons que la ville agisse, affirme Huda Kouli, parent du quartier Thorncliffe Park.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !