•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Envoyé spécial

Une initiative citoyenne pour réhabiliter la plage la plus polluée du monde

Des personnes ramassent des déchets sur la plage. Deux hommes déversent un contenant plein de détritus dans la benne d'un camion.

À l'aide de camions, les citoyens se rassemblent sur la plage Versova pour débarrasser le paysage des détritus.

Photo : Radio-Canada / Philippe Leblanc

En Inde, la qualité de l'air et de l'eau est une question de santé publique. Dans la ville de Mumbai, l'une des métropoles les plus polluées de la planète, un avocat a décidé de fournir sa part d'efforts.

Afroz Shah, qui est natif de Mumbai, s'est doté d'une armée de bénévoles pour nettoyer les plages et les marais de Mumbai.

Ils viennent par dizaines chaque fin de semaine sur la plage Versova, bordée par les séchoirs à poissons et les nouvelles tours à logements de pêcheurs.

Armés de tracteurs et de camions, la plupart vêtus de dossards orange, ils plongent les mains dans le sable fin pour déterrer déchets et résidus de plastique.

À chaque opération de nettoyage, ils remplissent trois camions à ordures. Ils enlèvent ainsi 12 tonnes de déchets de la plage.

Philippe Leblanc en Inde

Pendant six semaines, notre nouveau correspondant en Asie sillonne l'Inde pour nous raconter le deuxième pays le plus peuplé de la planète. Retrouvez tous ses reportages dans notre dossier spécial. Suivez-le aussi sur Facebook (Nouvelle fenêtre), Twitter (Nouvelle fenêtre) et Instagram (Nouvelle fenêtre) pour voir les coulisses de ses tournages.

Une initiative citoyenne pour réhabiliter la plage la plus polluée du monde

Plus de 1,5 mètre de déchets de hauteur par endroits

Tout a commencé en 2015, quand Afroz Shah a décidé de se lancer avec un ami dans le travail colossal de nettoyer à son propre rythme la plage du quartier où il habite.

Un homme portant une casquette et un masque se tient sous le soleil, au bord de l'eau.

Afroz Shah, qui est originaire de Mumbai, a décidé de lancer cette initiative citoyenne visant à nettoyer la plage Versova.

Photo : Radio-Canada / Philippe Leblanc

À certains endroits de ce qui était considéré comme la plage la plus polluée du monde, on pouvait voir des amoncellements de déchets de plus de 1,5 m de hauteur.

Quelques autres amis leur ont prêté main-forte la fois suivante, et le mouvement citoyen a rapidement pris de l'ampleur.

Tous ces déchets et morceaux de plastique échoués sur la plage sont un message de la nature, blague-t-il. Les océans nous demandent de les aider et de les nettoyer.

L'énergie et la détermination d'Afroz Shah inspirent un nombre croissant de bénévoles encore aujourd'hui.

Quatre personnes à la chaîne transportent des récipients pour y amasser les détritus. Derrière eux, d'autres personnes s'activent sur la plage.

Des dizaines de personnes viennent à la plage Versova chaque fin de semaine pour en assurer le nettoyage.

Photo : Radio-Canada / Philippe Leblanc

Je viens ici chaque semaine depuis quatre ans, déclare fièrement une des dernières bénévoles à quitter les lieux après la corvée du dimanche matin. Je le fais en pensant aux générations futures.

Une campagne reconnue par l'ONU

Aujourd'hui, la plage Versova n'est plus la plage la plus polluée de la planète. Les images saisissantes de sa transformation ont fait le tour du monde.

Le programme des Nations unies pour l'environnement considère ce mouvement citoyen comme étant la plus importante campagne de nettoyage de plage du monde.

Des dizaines d'hommes et de femmes séparent les déchets du sable.

En six ans, 5000 tonnes de détritus ont été retirées de la plage Versova et la qualité de l'eau s'est améliorée.

Photo : Radio-Canada / Philippe Leblanc

Au total, en six ans, 5000 tonnes de détritus ont été retirées de la plage Versova. La qualité de l'eau s'est améliorée à un tel point que l'an passé, pour la première fois en 20 ans, les bébés tortues étaient de retour.

De nombreuses campagnes de nettoyage similaires à celles de Mumbai ont été lancées. Afroz Shah a participé ces dernières années à celles de Vancouver et de Surrey, en Colombie-Britannique. Il a été invité par la communauté indo-canadienne.

La différence, dit-il, c'est qu'au Canada, vous devez retirer des particules de microplastique de l'eau et des plages. Ces produits sont encore plus toxiques que les gros déchets ici, à Mumbai. C'est un travail de nettoyage plus difficile.

Une barque est immobilisée sur le sable, tout près de l'eau.

Grâce à la volonté des citoyens, la plage Versova n'est plus la plage la plus polluée de la planète.

Photo : Radio-Canada / Philippe Leblanc

Sur la plage de Versova, Afroz Shah en profite pour mener l'étape suivante de sa campagne citoyenne : sensibiliser les bénévoles, qui proviennent pour la plupart de milieux modestes, à modifier leurs habitudes de consommation.

Nous voulons les former à réduire leur propre production de déchets. Chaque produit de plastique non consommé aide nos océans.

Une citation de :Afroz Shah, avocat et initiateur de la campagne de nettoyage

En Inde, un des pays les plus pollués de la planète, une nouvelle génération se mobilise et fait de l'écologie une priorité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !