•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fin de semaine de Pâques tranquille, COVID-19 oblige

Deux hommes se préparent à frapper des balles sur un terrain de golf.

Des résidents de l'Outaouais s'adonnent au golf durant la longue fin de semaine de Pâques, une de seules activités permises avec le resserrement des mesures sanitaires.

Photo : Capture d'écran - Radio-Canada

Radio-Canada

La longue fin de semaine de Pâques s’annonçait tranquille pour bien des résidents de l’Outaouais, samedi, alors que la région vient de replonger au palier rouge de restrictions sanitaires, en plus de mesures additionnelles qui s’appliquent à Gatineau et à la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

On avait des plans d’aller dans un restaurant [...], mais c’est fermé. On va faire d’autres choses!, a raconté David Essiembre.

Cet homme croisé par ICI Ottawa-Gatineau sur un terrain de golf a dit qu’il avait l’intention de passer sa fin de semaine à frapper des balles, faire une marche à Ottawa avec [son] chien et faire du ménage du printemps.

Un couple a, de son côté, indiqué qu’il n’avait rien planifié, et ce, même avant que l’Outaouais ne bascule en zone rouge.

On vient qu’on ne le sait plus!, a résumé Maude Charron. Son conjoint, William Soumy, a confié que lui et sa famille ont l’intention, cette année, de s’adonner au golf.

On se lance là-dedans. On va voir de quoi ça aura l’air!, s’est-il exclamé. Le couple avait prévu de faire un souper avec leur petit garçon à la maison.

Se sucrer le bec

Bon nombre d'autres résidents de l’Outaouais se sont tournés vers les commandes pour emporter dans des cabanes à sucre, à en croire la propriétaire du Domaine de l’Ange-Gardien, Julien Deschamps.

C’est une fin de semaine extrêmement occupée. C’est cependant beaucoup plus d’organisation que lorsqu’on fait les repas en salle, a-t-elle résumé.

Celle-ci estime qu’elle devrait recevoir entre 2000 et 3000 commandes pour emporter durant la fin de semaine de Pâques, qui constitue, généralement parlant, la période la plus achalandée de l'année pour ce type d’établissements.

C’est beaucoup de préparation à l’avance parce que tous les plats sont à réchauffer. On fait donc cuire les plats, on les fait réchauffer et ensuite il faut les mettre dans des contenants. [...] Tout est compté, pesé, calculé, a expliqué Mme Deschamps en précisant que son équipe travaille de 5 h, en matinée, jusqu’à environ 19 h.

La propriétaire a par ailleurs confié que le passage en zone rouge de l’Outaouais n’a pas trop ébranlé cette entreprise puisque celle-ci n’avait pas rouvert sa salle en manger pour la période durant laquelle l’Outaouais était en zone orange.

Quand l’Outaouais est tombé en zone orange, on était à une journée de lancer le projet de Ma cabane à la maison, qui regroupe 70 cabanes à sucre. Alors, [...] en faisant les calculs rapidement, on a déduit que ce n’était pas assez rentable d’ouvrir notre salle à manger et on a donc décidé [...] de se concentrer sur nos repas pour emporter, a-t-elle dit.

Ma cabane à la maison est une plateforme web sur laquelle les Québécois peuvent acheter une boîte-repas d’un des producteurs participants et aller la chercher dans un des points de cueillette identifiés.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !