•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congé de Pâques: l'Estrie sous haute surveillance

Des policiers dans un parc montréalais.

Le Service de police de Sherbrooke a déployé quatre patrouilleurs supplémentaires pour surveiller les parcs et les restaurants lors du congé de Pâques.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Talania

Radio-Canada

En Estrie, les policiers sont nombreux à surveiller les restaurants et les parcs lors du congé de Pâques. Depuis jeudi soir, les municipalités de Sherbrooke et de Bromont n'ont toutefois remis aucun constat d'infractions.

Le congé de Pâques se fait sentir à Bromont

De nombreux Bromontois, mais aussi des gens de l'extérieur, ont inondé les commerces et les restaurants de la ville touristique de Bromont.

Mais grâce à un important déploiement policier, la municipalité se dit prête à faire face aux touristes.

Les policiers sont allés dans plusieurs restaurants. Il y eu de petits petits ajustements à faire, mais il n'y a pas eu de constats d'émis. La même chose au niveau du couvre-feu.

Une citation de :Louis Villeneuve, maire de Bromont

Malgré la règle voulant que seuls des résidents de zone orange puissent fréquenter les salles à manger des restaurateurs, plusieurs d'entre eux affichaient complet samedi.

Il y a beaucoup de personnes de zones rouges, mais elles semblent comprendre qu'elles ont à respecter les règles de leur zone.

Une citation de :Caroline Langlois, relationniste du Service de Police de Bromont

Les commerçants se réjouissent

Sachant que les commerces de certaines villes du Québec ont dû cette semaine fermer leurs portes à la suite d'un retour en zone rouge, les commerçants de Bromont accueillent positivement cet afflux de clients, tout en restant sur leurs gardes.

On se sent vraiment privilégié, surtout après l'annonce de la refermeture, des amis à Québec, en Outaouais.

Une citation de :Michel Malo, propriétaire du restaurant La Selva

Mais cette gestion demeure un défi pour les commerçants puisque certaines personnes tentent de contourner les règles tandis que d'autres les comprennent mal. Le restaurateur Michel Malo explique que certains clients qui font des réservations n'ont parfois pas conscience de résider en zone rouge, alors qu'ils vivent dans des villes voisines de la Montérégie.

Les Sherbrookois profitent des parcs

Les stationnements des principaux parcs de la Ville de Sherbrooke étaient bondés ce samedi. Aux parcs Jacques-Cartier et Lucien Blanchard, plusieurs petits groupes se sont réunis pour le congé de Pâques.

Parmi ceux-ci, un grand-père était heureux d'offrir des chocolats à ses petits-enfants.

On s'est fait un petit échange de coco de Pâques. On profite du beau temps, on fait ça dehors au lieu de tricher pis d'aller dans les maisons ou quoi que ce soit.

Une citation de :Grand-père heureux de voir ses petits enfants au parc Jacques-Cartier

Idem pour un groupe de huit jeunes sportifs qui ont bien calculé le nombre de participants avant de se rejoindre au terrain de volleyball du parc Lucien-Blanchard.

On a un groupe Facebook, pis on s'écrit tout le monde ensemble, pis on compte le nombre de personnes qui va être présent. On se dit à une heure, telle ou telle personne arrive, pis on installe les filets!

Une citation de :Amateur de volleyball

La police de Sherbrooke était présente, mais discrète. Depuis jeudi, quatre patrouilleurs supplémentaires sillonnent les parcs et les restaurants pour vérifier le respect des règles sanitaires.

Des avertissements ont été donnés. Certaines incompréhensions à l'occasion des lois à respecter, mais somme toute, on n'a pas eu de constats d'infractions à émettre encore cette fin de semaine.

Une citation de :Samuel Ducharme, relationniste du Service de police de Sherbrooke

Certaines interventions ont eu lieu pour des rassemblements extérieurs sur des terrains privés, mais les gens collaborent bien selon le Service de police de Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !