•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le théâtre pour raconter la réalité pandémique d'une personne sourde

Pour une 5e année, le festival Sound Off met à l'avant-scène des artistes sourds.

Deux mains sur un arrière-plan noir.

Les représentations virtuelles de Sound Off sont diffusées en langue des signes et en anglais.

Photo : Shutterstock / Matt Antonino

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avez-vous déjà essayé de lire sur les lèvres d'une caissière masquée? Ou encore sur celles d'un ami qui se tient debout à deux mètres de distance? C'est ce genre de situations que décrit le comédien Chris Dodd dans sa nouvelle pièce présentée au festival de théâtre virtuel Sound Off, entièrement réalisé par des artistes malentendants.

Chris Dodd, qui est aussi l'organisateur du festival national basé à Edmonton, a choisi cette année d'utiliser l'art comme outil de réflexion. Son monologue virtuel livré de manière épurée s'intitule Please Remain Behind the Shield, ce qui signifie en français SVP restez derrière le bouclier .

Pour arriver à cette production d'environ 30 minutes, il s'est inspiré de son vécu de personne malentendante et de celui d'autres personnes qu'il connaît.

« Bien sûr j'appuie le port du masque... Mais, la première fois que j'en ai porté un, je me suis senti limité et j'ai perdu mes repères. »

— Une citation de  Chris Dodd, comédien et organisateur du festival Sound Off

Les personnes sourdes ne cherchent pas la pitié du public, mais il est important que les gens comprennent les défis supplémentaires auxquels nous faisons face, précise-t-il.

Chris Dodd sur la scène.

Chris Dodd, dramaturge et comédien, est aussi l'organisateur du festival basé à Edmonton.

Photo : Cahoots Theatre / Michael Cooper

Une dizaine de pièces, incluant celle de Chris Dodd, sont présentées en ligne jusqu'à dimanche soir dans le cadre de Sound Off. Des spectacles d'improvisation et des ateliers sur l'accessibilité culturelle sont aussi disponibles sur le site web du festival, en langue des signes et en anglais.

Faire rire

Les comédiennes d'origine guyanaise Gaitrie Persaud et Natasha Courage Bacchus ont elles aussi apporté leur touche créative, mêlant drame et comédie, au menu du festival.

Dans un film enregistré en une seule prise pour préserver l'esprit de la scène, les deux comédiennes interprètent les rôles d'une tante et d'une nièce malentendantes dans le Guyana des années 1950 et 1960.

J'adore l'humour, ça fait partie de qui je suis, explique Natasha Courage Bacchus.

Gaitrie Persaud et Natasha Bacchus, assises dans leur loge.

Gaitrie Persaudet Natasha Courage Bacchus veulent sensibiliser les personnes entendantes à leur culture grâce au théâtre.

Photo : Radio-Canada

Même si l'énergie, cette année, était différente en raison de la pandémie, elles espèrent générer des rires grâce à The Two Natashas: Visiting Aunt Natasha.

Vers le progrès

Sur nos écrans, la langue des signes est plus visible qu'auparavant, notamment grâce à la présence d'interprètes lors des points de presse quotidiens sur la COVID-19.

Il reste toutefois beaucoup de pain sur la planche pour sensibiliser le public à cette langue selon les artistes de Sound Off, et particulièrement dans le monde du théâtre.

En plus d'inclure des interprètes et du sous-titrage codé, il faut penser davantage à développer des ressources dans l'intérêt des artistes sourds, d'après Gaitrie Persaud.

Nous devons faire des efforts pour appuyer les comédiens sourds, plutôt que de simplement rendre nos œuvres plus accessibles pour le public, souligne-t-elle. Il doit y avoir plus d'opportunités pour les artistes, parce qu'il n'y en a pas beaucoup.

Les camarades de scène souhaitent un jour pouvoir travailler dans un espace culturel désigné pour des artistes malentendants. Elles aimeraient également voir plus de financement pour faire progresser le talent dans leur communauté.

« Nous naviguons dans des eaux parfois calmes, et d'autres fois très tumultueuses. Maisle navire n'a pas coulé! Le travail se poursuit pour éliminer les barrières. »

— Une citation de  Natasha Courage Bacchus

Ce travail nécessitera une voie à double sens, maintient-elle. Pour faire rayonner l'univers théâtral des malentendants, les personnes entendantes doivent garder l'esprit ouvert.

Ouvrez vos cœurs et prenez le temps de nous écouter. Permettez-nous de vous montrer de quoi nous sommes capables, conclut Natasha Courage Bacchus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...